9

Better to be worry than be sorry

Aujourd’hui, c’est un grand jour… Mon corps en est tout à l’envers et plutôt que de me préparer je procrastine le ventre noué et la tête qui bat au rythme de mon coeur alors que je dois préparer plein de choses, me laver, m’habiller. Je pars dans 30 minutes…

C’est que Fiston, après 2 ans d’attente, a un premier rendez-vous en orthophonie à Ste-Justine au début de l’après-midi. Et je réalise que j’ai la chienne! Ce n’est pas rationnel et j’en suis pleinement consciente, mais ce n’est pas plus facile pour autant.

Félix a un retard de langage. À deux ans, à son entrée au CPE, il ne parlait pas avec des mots, mais il connaissait un quarantaine de signes pour communiquer, comme sa grande soeur, son modèle langagier. Depuis, il a fait beaucoup de progrès. Il possède un large vocabulaire et n’hésite pas à parler, faire des demandes (parfois, ça sort même comme des ordres!) et même à chanter. Cependant, il mélange l’ordre des mots, mange quelques consonnes et n’arrondit pas assez la bouche pour plusieurs sons. Il va avoir 4 ans dans 3 mois.

Nous allons donc avoir un bloc de thérapies de quelques semaines (dont un audiogramme) enfin couverts par notre système de la santé (alors qu’on va au privé depuis déjà plusieurs mois). Plusieurs personnes sont surprises de notre démarche, c’est vrai que comparer à Camille, Félix parle vraiment bien. Mais nous allons laisser les professionnels faire une évaluation et nous guider dans nos interventions et comme ils disent:
Better to worry than be sorry

Oups! Il me reste 10 minutes…
Go Mamanbooh! Go!

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This