10

Samedi de créer

L’été dernier, j’ai eu la chance de partir en escapade créative pendant un week-end et je me suis bien promis de continuer à créer, faire mon journal et accorder une place aux arts dans mon quotidien.

Malheureusement, au quotidien, même pleine de bonne volonté, je me suis laissée emporter par ma vie de maman (et ses complexités) et j’ai lentement mis de côté mes bonnes idées. Pourtant, je me suis promenée avec mon gros sacs plein de de crayons de toutes sortes, j’ai découpé dans des revues (même celles des salles d’attente) des images et des mots qui me parlaient et? Plus rien, mon sac s’est retrouvé dans un coin à ramasser de la poussière!

Il y a deux semaines, j’ai reçu une invitation de La Belle et de Karocréation pour me joindre à elles pour une journée de création et une première rencontre. J’étais bien intimidée… Mamanbooh! est volubile, mais c’est aussi une grande timide qui se cache derrière son sourire et un grand flot de mots.

La Belle nous avait proposé une activité et Karocréation nous a accueilli dans sa belle et grande maison lumineuse qui sentait bon les pommes. Rapidement, la table s’est recouverte de matériel et à partir de ce moment, le temps s’est arrêté! Nous avons travaillé en jasant, partageant nos expériences et des portions de nos vies, entre deux tisanes, trois confessions…

Malheureusement, la journée est passée beaucoup trop vite, mais je suis revenue ressourcée, avec un projet de collage sur lequel il y avait mes objectifs de vie pour la prochaine année. Quand je suis allée chercher mes enfants, ils ont tellement aimé qu’ils ont décidé d’en faire un aussi alors qu’habituellement, ils sont impatients de souper, nous avons mis les circulaires sur la table, j’ai sorti ciseaux et colles et nous avons continué à créer. Tout simplement!

Des sandwichs au fromage fondu et des crudités ont remplacé un souper qui était à préparer et nous avons vécu un moment magique… Comme si le fait de créer un peu enclenchait un processus de créer plus!?! Et dès maintenant, je vais arrêter d’attendre le bon moment, d’avoir une idée précise et du matériel particulier: nous allons nous y mettre, point!

Quand Papabooh! est revenu en soirée, il avait devant lui trois paires de yeux lumineux et fiers de lui montrer ses collages (et quelques retailles par terre) et ce qui m’a plus impressionnée, c’est d’écouter Fiston lui raconter qu’il avait mis sur un carton des choses qu’il voulait avoir pour sa prochaine maison (une de mes préoccupations)… À peine 4 ans et il avait tout compris!

Et pour être certaine de retrouver cet état d’esprit et parce que j’ai vraiment besoin de réfléchir à moi, mon avenir, ce que je souhaite et attends de ma vie, celle de ma famille, je pars dans une semaine avec M pour un 2e week-end de retraite créative.

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This