15

Merci vendredi- merci Sylvie Leblanc

En ce vendredi où l’on exprime sa gratitude, j’ai le goût de vous parler de quelqu’un de bien spécial. J’ai rencontré Sylvie* par hasard, nous partagions la même chambre lors d’un fameux week-end** ….
.
Je ne la connaissais pas et ce fut toute une rencontre! C’est une personne à la fois si profonde et drôle en même temps. Colorée, elle nous a fait rire aux larmes en improvisant des monologues et plusieurs fois, elle nous a partagé des rencontres de personnes qui l’inspiraient. C’était tout simplement passionnant!
Peu à peu, j’ai finalement compris qu’elle était écrivaine et avant de la quitter, je lui ai demandé timidement si elle avait avec elle des livres à vendre.
.
Je suis repartie avec deux trésors qui me suivent partout depuis. Normalement, je dévore des briques très (trop!?!) rapidement, mais ces deux petits livres, je les déguste, lisant un chapitre à la fois.
.
Et le plus spécial là-dedans, c’est que j’ai l’impression que Sylvie me raconte une histoire juste pour moi, pour me faire du bien, pour m’aider à comprendre et à cheminer. À chaque fois que j’ouvre un de ses livres, l’histoire colle avec ce que je vis sur le moment. J’ai gardé jalousement cette découverte jusqu’à aujourd’hui et je vous la partage virtuellement maintenant. Parce que côté papier, mes livres ont déjà commencé à voyager!
.
Sans le savoir, elle m’accompagne et m’aide à avoir confiance: en moi, en la vie, en une certaine force supérieure et surtout en mes enfants. Je me rappelle qu’à un moment où j’étais très émotive, elle m’avait dit quelque chose du genre: « Julie, tes enfants sont des beaux cadeaux, ils sont juste mal emballés… »
.
Depuis, cette image m’habite, elle me fait du bien et à chaque jour, je suis reconnaissante d’être la maman de deux enfants merveilleux… Merci Sylvie. Merci de tout mon coeur!

*Sylvie Leblanc partage avec simplicité ses réflexions puisées dans le quotidien de sa vie. Elle nous offre des histoires de demandes et d’abandon, et invite à une confiance en la vie. L’idée, c’est que l’on s’inquiète toujours pour rien, que tout a sa raison d’être, qu’il faut apprendre à faire confiance, à s’abandonner, à lâcher prise, pour finalement, être en mesure de profiter pleinement de chaque moment qui passe et surtout de la providence qui abonde. Novalis.

**http://lescreatives.blogspot.com/2010/07/une-fin-de-semaine-inoubliable.html

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This