18

Et hop! Voici mon mot-phare!

L’année dernière, après des années à vivre en mode de survie, j’avais choisi le mot MAGIE pour la remettre dans mon quotidien, voir la vie avec un peu plus de positif, de rose, de folie. Mission accomplie, je suis de plus en plus heureuse, même si…

J’y pense depuis plusieurs semaines. Plusieurs m’intéressent, me parlent, mais je n’ai pas de coup de coeur, de gazouilli dans le ventre… Mes copinautes affichent à tous les jours leurs belles trouvailles, mais moi, je reviens toujours à la même chose, à la même vision.
Confiance, j’en manque, mais c’est encore un trop gros, je chemine lentement, ça sera excellent pour moi, mais pas cette année, quoique!?!
Moins, moins stressée, moins préoccupées, moins débordée, moins encombrée, moins enrobée, moins cassée, moins triste, moins… Mais c’est négatif comme formule et je ne voudrais pas en attirer à moi, alors je vais le laisser tomber. Mieux, ma vie en mieux, mais je l’utilise déjà quand je visualise les choses, que je souhaite des changements et j’aurais l’impression d’un déjà vu… Pas le goût! Plus? Nann! Ça fait trop XXL, trop grosse…
Création, je l’aime celui-là! Je veux accorder plus de temps à la création, la mienne, celle de mes enfants, celle de mes élèves, celles des personnes qui m’entourent, artisans, artistes, créateurs… Création comme être originale et trouver des solutions quotidiennes aux péripéties de la vie, à la conciliation travail-famille-handicaps-maladie.
::
J’ai choisi celui qui me taquine depuis plusieurs semaines. Les journées plus difficiles, vous savez, celles où l’on manque de courage, il apparaît subitement, clôt la déprime, me brasse la cage à poux et me remet sur pieds. Des fois, c’est plutôt quand je traîne à la table ou que je sommeille sur le divan qu’il apporte la petite touche de motivation qu’il me manquait.
Polyvalent, il s’utilise à toutes les sauces, peu importe la situation. En solo ou en gang, il n’est pas gênant de le crier très fort. Même chose pour l’auditoire, des petites aux grandes oreilles, tous réagiront avec en train. Il ose même s’afficher avec un point d’interrogation…
Le voici, le voilà!
J’ai nommé mon mot-phare:
Hop!

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This