7

Babette la baleine…

Fais de bien belles bulles!

Hier, je suis retournée à la piscine, toute seule, entre mes deux chiffres (travail et maison: désolée pour ceux que l’expression choque), j’ai mis mon maillot, mon casque et mes lunettes de grenouille, j’ai choisi le corridor « lent » et mine de rien, j’ai nagé.
Un mètre, une longueur, deux longeurs, etc… Parfois, je devais m’arrêter, trop essoufflée. D’autres fois, mes muscles me criaient de m’étirer, ce que je faisais. Ne voulant surtout pas me blesser et freiner mes nouvelles ardeurs.
Dans ma vie, j’en ai nagé des kilomètres, mais j’avais oublié comment d’avancer, ayant comme seul but de toucher le mur d’en face, en comptant, pouvait me faire du bien. Mettre mes hamsters en pause forcée, enligner mes idées, refaire ma bulle, méditer.
L’endroit est sur mon chemin, ouvert de 6h00 à 22h00 et il y a presque toujours des couloirs de disponibles. Dans les vestiaires, je me suis mise à rêver d’une autre époque en voyant ces femmes dans les bains à jaser et relaxer. Elles sont pour la plupart à la retraite et je les admire de prendre ainsi soin d’elles.
De mon côté, j’essaye d’être bonne avec moi, je ne pas trop me juger, de fuir les miroirs et surtout de m’encourager. Un mètre à la fois, une longueur à la fois. Mon premier but est de prendre un moment pour moi, d’offrir à mon corps une activité physique histoire de l’activer, d’initier le mouvement vers un mieux-être.
J’ai l’impression d’avoir trouvé MA façon à moi de bouger. Même si ma vie est assez folle, j’ai le goût d’y retourner et parfois même de m’arrêter dans les bains pour relaxer. J’aimerais bien suivre le courant et courir, mais ce n’est pas pour moi présentement. Dehors, j’ai peur (oui…) et dedans, nous ne sommes pas équipés. Alors, je nage à contre-courant!!!
Signe de sagesse (si, si!), même si c’était plus avantageux de m’inscrire pour une longue période et avoir accès à plein d’autres services, je me suis abonnée uniquement à la piscine, pour 3 mois. Après, on verra bien! Ça me fera un beau cadeau de Noël (avis aux intéressés).
Alors moi qui était déjà couettée, si vous me croiser, je risque de porter une tuque et de répandre une subtile odeur de chlore maintenant!
1, 2, 3, go, à l’eau Mamanbooh!

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This