8

Merci vendredi – merci les enfants!

Ce soir, avec Papabooh!, nous sommes allés reconduire les enfants pour un camp d’hiver avec l’organisme Gymn-Eau qui offre des loisirs adaptés au jeunes qui ont des troubles d’apprentissages.

Le timing était parfait! Déménageant vendredi prochain, cela nous offrait un week-end qui aurait pû être l’occasion de célébrer notre amour et la St-Valentin, mais qui va plutôt servir à faire des boîtes et avancer dans nos préparatifs…
Fillette y avait été l’année dernière et c’était a première fois pour Fiston. Ce dernier exprimait à sa façon ses craintes et ses angoisses les dernières semaines et à chaque fois, nous étions là pour le rassurer. Il est comme ça mon jeune homme, au début, il ne veut jamais participer et après quelques minutes, il a un immense sourire qui lui traverse le visage de bord en bord! Fillette est, pour sa part, toujours partante pour essayer une nouvelle activité…
Donc, nous sommes arrivés juste à temps avec nos bagages (après une journée de fou!), nous avons remis les cartes « soleil » et les médicaments de Fillette et nous avons attendu le grand départ assis sur un petit banc, comme si nous étions en punition. Camille observait attentivement alors que Félix boudait, refusant même nos câlins. Puis, ce fut la temps d’aller à l’autobus jaune (oui, un vrai bus jaune) et de dire au revoir aux cocos et là, ça ne c’est pas passé du tout comme je m’y attendais.
J’ai eu droit à deux petits becs rapides, Camille poussait son frère et ils ont embarqués dans l’autobus sans crise ni larme… En fait, les larmes, c’est moi qui les a versées! Nous étions bien impressionnés par nos jeunes enfants qui sont partis comme des grands, nous faisant de beaux signes de leur fenêtre, tout heureux de partir pour un week-end de sports d’hiver.
Je me suis retournée vers mon homme, incapable d’arrêter de pleurer… Nous sommes finalement partis et nous reviendrons dans 48 heures les chercher. À nous maintenant une petite soirée d’amoureux et un gros week-end de bardas!
Mes bébés deviennent grands, de plus en plus grands. L’année prochaine, ils seront tous les deux à l’école. Ce soir, je suis fière d’eux, fière de nous qui, comme parents, avons su les entourer de sécurité et d’amour. Mais, je suis aussi un peu triste, nostalgique de ces dernières années (pourtant pas faciles), de cette maison que nous allons bientôt quitter et consciente que du bon, du nouveau nous attend, mais un brin inquiète quand même…
Ce soir, les enfants ont fait ça somme des grands, ils nous ont offert une belle leçon!
Merci vendredi – merci les enfants!
.
::
.
Droit devant, sans regarder en arrière…
.

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This