2

Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet

L’argent ne pousse pas dans les arbres! Depuis quelques mois, Mathis, aidé par sa maman, apprend les principes de l’épargne et de l’autonomie financière en utilisant le produit Mon projet d’épargne de Desjardins.

Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet par Julie Philippon

Un scooter pour ses 14 ans! 

Mon projet d’épargne permet à Mathis d’amasser des fonds pour un projet qui lui tient vraiment à cœur : s’acheter un scooter jaune pour ses 14 ans! Pour atteindre son objectif de 750 $ d’ici mai 2017, il a choisi les termes qui correspondent le mieux à sa réalité, soit un virement de 63 $ chaque mois.

Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet par Julie Philippon

Après 3 mois, il a déjà accumulé 289 $, soit 38,5 % de son objectif. Youpi! 

À l’occasion de son anniversaire, il a déjà reçu de l’argent de son entourage pour l’encourager dans la réalisation de son projet (heu, moi!?!). En fait, ne lui dites pas, mais, je compte bien récidiver à Noël. ☺

Après quelques mois c’est déjà bien parti!

Ce qui motive beaucoup Mathis, c’est de voir l’évolution de son solde lorsqu’il fait son suivi en ligne. Les graphiques sont clairs et faciles à comprendre. Ça rend son rêve encore plus concret!

Si son objectif n’est pas atteint 

Quand je lui ai demandé ce qu’il ferait s’il n’atteignait pas son objectif financier en mai 2017, il m’a dit qu’il emprunterait à ses parents les sous manquants. En jasant avec lui, je lui ai souligné qu’il recevrait peut-être de nouveaux dons ou que ses parents pourraient peut-être suppléer les fonds nécessaires.

Sa réponse, si sage pour un jeune de 13 ans, m’a vraiment surprise : « Si je manque d’argent pour l’achat de mon scooter, je vais l’emprunter à mes parents, mais je vais TOUT leur rembourser. Mon père a acheté sa première voiture tout seul et il en était fier. Moi aussi, je le serai! »

De plus, ce qui rassure Mathis et ses parents, c’est qu’il a la possibilité de repousser l’objectif à une date ultérieure sans problème avec Mon projet d’épargne. La seule chose qu’il ne peut pas changer c’est son objectif cible (soit 750 $ pour Mathis). Il peut reporter et même modifier le montant de ses versements, mais aussi changer la date de fin de son objectif.

S’il dépasse son objectif? 

Mathis compte bien atteindre son objectif, et parti comme ça, il va même le dépasser. Pas de problème, les idées se multiplient. Il aura aussi besoin d’argent pour payer son permis de conduire. S’il en reste, peut-être bien un « casque super cool assorti à son scooter de rêve jaune »? Enfin, il a déjà décidé quel sera son prochain projet d’épargne : mettre des sous de côté pour pouvoir payer ses cours de conduite lorsqu’il aura 16 ans!

Il a vraiment de la suite dans les idées ce jeune homme!

Mon projet d’épargne résumé en quelques points 

Si je devais résumer Mon projet d’épargne en quelques adjectifs, je dirais qu’il est simple, flexible, participatif et avantageux. Pourquoi?

• Le produit est offert en ligne via AccèsD : le jeune s’inscrit, nomme son projet, choisit le montant qu’il souhaite amasser, programme la fréquence des virements qu’il veut effectuer et fixe le temps qu’il se donne pour atteindre son objectif.
• La durée est de 6 mois à 5 ans. Les objectifs d’épargne sont de 50 $ à 5 000 $ pour les moins de 18 ans, et jusqu’à 25 000 $ pour les 18 à 30 ans.
• Les modalités de virements du projet peuvent être modifiées en tout temps.
• Un imprévu? Le jeune peut fermer son projet et récupérer les sommes accumulées (ici, c’était la plus grande crainte des parents de Mathis).

Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet par Julie Philippon

• Il peut diminuer le montant ou la fréquence des versements pendant une période déterminée.
• Il n’est jamais pénalisé pour avoir sauté un versement ou si l’objectif n’est pas atteint.
• Les participants ont la possibilité de demander à leur famille ou à leurs amis membres de Desjardins de contribuer à la réussite de leur projet via AccèsD.
• Le taux d’intérêt est avantageux.
• Une récompense est offerte à la fin de chaque année si un minimum de 5 % de l’objectif est atteint.
• Une bonification additionnelle est aussi allouée à l’atteinte de l’objectif.

S’encourager mutuellement pour épargner! 

Nous avions l’âge de Mathis lorsque sa maman et moi sommes devenues amies. Je me rappelle qu’à cette époque, elle ramassait ses sous dans un gros bac de plastique. Je revois ses yeux qui brillaient lorsqu’elle prenait son carnet de caisse pour y consulter le solde qui grandissait chaque mois.

D’ailleurs, c’est un peu elle qui m’a appris à mettre de l’argent de côté. Je l’entends encore me dire : « Julie, garde ton argent, ne dépense pas pour ça. » C’était toujours dit avec respect et je lui suis reconnaissante encore aujourd’hui.

En lui offrant la chance de tester pour moi Mon projet d’épargne dans le cadre d’une collaboration avec Châtelaine et Desjardins, j’ai pu à mon tour lui faire découvrir une nouvelle forme d’épargne – 30 ans plus tard.

Mon projet d’épargne est une belle façon d’encourager nos jeunes à persévérer dans l’espoir d’atteindre leurs rêves, tout en démystifiant le concept de l’épargne! Vivement que je puisse commencer avec mes enfants une fois qu’ils auront atteint leurs 13 ans, dont les convoitises (des besoins selon eux) grandissent aussi vite qu’eux!

Maintenant, c’est au tour de vos jeunes de commencer. 

Quel serait leur premier projet? 

Et vous, quel aurait été le vôtre?

• Visitez le site de Desjardins pour en apprendre plus sur Mon projet d’épargne
Divulgation : j’ai reçu une compensation financière pour participer à ce défi à titre de blogueuse du programme Elles ont testé de Châtelaine, mais comme toujours, les idées, les photos et les opinions m’appartiennent.

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This