2

99

99 messages…

Depuis que je blogue, je me permets d’écrire ce qui me passe par la tête, de mettre des mots sur mes montées de lait, de partager mes bons coups et surtout de briser mon isolement… Quand on a des enfants, notre vie est toute chamboulée, pour le meilleur et pour le pire!
Parfois, le pire prend un peu trop de place… Hôpitaux, CLSC, Centre de réadaption, ambulances, examens médicaux, évaluations, etc… La valse des diagnostiques nous fait faire des cauchemards: cancer du cerveau, herpes célébral, maladie tropicale, maladie génétique, encéphalite virale et finalement é-p-i-l-e-p-s-i-e.

Puis une deuxième vague: dyspraxie, défenses sensorielles, angoisse de séparation, retard de développement, hyposensibilité et dyphasie qui se résume en un mot h-a-n-d-i-c-a-p.
Quand ton enfant a un trouble de langage sévère dit « docteur » avant « ami », c’est vous dire à quoi pouvait ressembler son quotidien… Et le notre!C’est avec ces 99 messages, billets, cris du coeur et réflexions que j’arrive aujourd’hui à prendre un peu de recul et d’avoir le goût d’ avancer. Avant d’écrire, même si mon geste est très spontanné, j’organise mes idées dans ma tête et je mets en contexte mes pensées pour finalement conclure alors qu’avant, bien des questionnements restaient là, ne prenant pas le temps de m’arrêter (et de vivre) … Étant plutôt sur mode victime qu’acteur. Maintenant, j’essaye de trouver le côté positif des choses et j’y arrive en général, même si cela me demande beaucoup d’efforts…Je pense qu’en écrivant, je me livre et je m’abandonne tout en ne sachant pas si je serai lu ou si je suis intéressante. La peur du ridicule perd de l’importance, l’authenticé est là et je deviens un peu dépendante de cette nouvelle liberté. C’est tellement bon.Merci à toutes les personnes qui m’encouragent dans ma démarche en me lisant, en me commentant ou en me faisant découvrir d’autres côtés. J’apprécie ce lien particulier, ces nouvelles amitiés et je sais que je suis moins seule… Si en plus, je peux faire un peu de bien à certains, c’est merveilleux.Merci! Vous me faites du bien… J’approche du meilleur.

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This