4

Ce matin, j’ai la chienne…

J’ai mal dormi, je me suis étourdie hier toute la journée en faisant le ménage des jouets, les lavant, les prenant en photos pour les vendre sur Kijiji, en rangeant, assemblant, vidant les pots de fleurs, etc… En, réalité, j’ai fait mille et une chose pour ne pas avoir le temps de penser tout en m’épuisant drôlement…
Ce matin, j’ai mal partout, mes intestins s’expriment douloureusement, le coussin magique ne quitte mes épaules que pour faire un tour au micro-ondes, j’ai la gueule de bois sans avoir bu, je pourrais compétitionner avec Pompon, le lutin Grognon! Bref, j’ai pas le goût…
À 10h00, je revois un médecin spécialiste payé par mon employeur (un psychiatre pour pas le nommer!) pour faire le point sur ma condition médicale. J’ai peur, je suis angoissée…
Je vais suer abondamment d’ici là et en ressortir verte, épuisée et toute à l’envers. Pourtant,la dernière fois, il avait été très clame et rassurant et surtout, il avait mis rapidement le doigt sur mes blessures profondes. Je commence juste à travailler dessus mes failles, alors je ne me sens pas bonne. Pourtant, j’ai fait beaucoup de chemin depuis, j’ai retrouvé le désir de vivre et d’avancer et alors qu’au début de mon congé de maladie et de ma thérapie, je n’avais que du temps pour mes enfants (surtout Fillette). Rien d’autre comptait vraiment, ni mon chum, ni moi.
Ce blog est aussi un prolongement des recommandations du spécialiste. Il proposait plutôt un groupe d’entraide pour parents qui vivaient le même genre de situation (enfant handicapé ou malade), mais dans mon coin, cela n’existait pas vraiment.
Alors, pour survivre, je me suis mise à écrire… Ce matin, j’ai la chienne, mais je sais que je ne suis plus seule dans ma situation, que mon entourage comprend mieux ma réalité et c’est avec vous que je vais me présenter à mon r.v.
C’est dans une heure à Mtl, je ne suis pas encore lavée…
Je pense qu’il est temps pour moi d’y aller.
Merci mes amis virtuels

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This