5

Vie & Dyspraxie

Ouf! C’est compliqué! Fillette a un diagnostique de dyspraxie verbale sévère depuis déjà près de 2 ans. La pédiatre avait pu le faire grâce au rapport de l’orthophoniste qui suivait notre fille depuis plus de 6 mois à Ste-Justine. Suite à ses recommandations, fillette avait aussi commencé à faire des séances d’ergothérapie.

Puis, le dossier fut transféré au centre de réadaptation local après une longue attente. Avec l’équipe du Bouclier et l’évolution de mademoiselle, il devenait de plus en plus évident qu’elle avait aussi un trouble moteur de l’acquisition. Alors, une demande a été faite pour qu’elle puisse être évaluée par la physiatre qui vient faire des cliniques au Bouclier.

Le r.v. a eu lieu lundi dernier.

Oralement, elle a confirmé ce que nous savions. Son rapport sera disponible d’ici environ 3 mois. En attendant, pas de diagnostique officiel! L’ergothérapeute ne peut pas le faire elle-même. Avec son rapport à elle, je pourrais aussi aller revoir la pédiatre et elle serait en mesure de faire un nouveau diagnostique. Cela serait peut-être plus court… Bref, c’est donc bien compliqué et surtout très long que de donner un diagnostique médical sur ce que mon coeur de maman sait depuis toujours: Camille est dyspraxique! Pas juste au niveau du langage. Elle est dyspraxique tout court. Point.

Fillette vient donc d’obtenir un nouveau diagnostique en plus de son épilepsie et de son trouble de langage. Curieusement, je ne suis pas triste. C’est juste un mot de plus, une formalité, une cote pour l’école, une explication à certains de ses problèmes, une ligne de plus dans un rapport, etc…

Ma fille est vivante et surtout, pleine de vie!!! Et ça, c’est le plus important… Je l’aime, j’ai confiance en elle et je sais que dyspraxique ou pas, handicapée ou pas, malade ou pas, il n’y aucun raison qu’elle ne réalise pas ses rêves de petite fille.

Moi, comme maman, je viens d’en réaliser un et un gros! Je suis enfin capable de passer par dessus les diagnostiques et la lourdeur des thérapies pour vivre le moment présent.

Merci ma belle Cocotte pour cette leçon de vie…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This