0
0

À la découverte d’ « Un métier sur mesure »

livre métier sur mesure

Passionnée de littérature jeunesse, je suis toujours partante pour découvrir de nouvelles œuvres. J’ai eu la chance de lire « Un métier sur mesure » paru aux éditions La boîte à livres.

Au départ, je pensais découvrir un livre humoristique que je pourrais utiliser avec mes élèves dans le cadre d’un projet sur les métiers. Mais c’était encore mieux que ça!

Oui, c’est un livre humoristique.

Oui, il porte sur les métiers…

Mais il s’agit en fait du carnet illustré d’Olivier Pépin. Un personnage drôle et attachant qui, dans sa quête de métiers, s’attire bien des soucis parce qu’il confond le sens des mots.

Cette œuvre permet de voir des notions telles que : le double sens; les jeux de mots; la poésie; la description, etc. C’est également une belle porte d’entrée pour discuter : des listes; des marches à suivre; des cartes mentales; des schémas… et beaucoup plus!

Bref, un bel outil qui peut être bien intéressant en classe!

Suite à ma lecture, j’ai eu la chance de poser mes questions aux artisans de ce petit bijou : les auteures Stéphanie De Champlain et Jennifer Poirier, ainsi que l’illustrateur YGRECK. Voici leurs réponses…

***

Quel est votre parcours d’auteures?

Stéphanie et Jennifer:

Depuis toujours, nous cultivons une passion pour l’écriture et la création dans divers domaines. La créativité nous anime et nous fait vibrer!

Nous avons publié un premier roman en 2016 intitulé Le Chaos. Ce livre met en scène une rencontre fantastique entre le monde des mathématiques et le monde des mots. Un roman visuel illustré par un talentueux photographe et « mixeur » d’images, Claude LaRivière.

Nous avons également publié en ligne diverses ressources gratuites pour inspirer les pédagogues.

Dans le dossier intitulé Lorsque le génie mathématique rencontre le génie artistique, nous abordons les liens qui unissent ces deux disciplines apparemment opposées. Les enseignants peuvent alors expérimenter des activités qui sollicitent la créativité dans ces deux domaines réunis.

Tout récemment, nous avons illustré comment la réalité virtuelle peut contribuer à l’expérience littéraire.

Si vous voulez découvrir nos secrets d’auteures, voici un article publié dans la revue Vivre le primaire à l’hiver 2017 :

Franchir le mur de la création interdisciplinaire : 10 secrets d’auteures dévoilés

Quel est votre parcours d’illustrateur?

YGRECK:

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai dessiné. Cependant, à 5 ans, un évènement me marque plus dans mes souvenirs de dessin. La rencontre avec un grand-oncle américain qui œuvrait chez Disney. Il est venu à la maison et dessinait des clowns pour moi. Ça m’a vraiment donné envie de faire ça aussi.

Au primaire déjà, je faisais des portraits. J’ai rencontré Cédrik Loth de Métal-Hurlant en 5e, puis en 6e, je faisais une BD d’une trentaine de pages.

Au secondaire, j’ai fait des montagnes de caricatures de mes enseignants, pour la plupart du clergé, ce qui m’occasionnait quelques soucis!

J’ai fait mes études collégiales en arts plastiques, avec Annie Groovie, et quelques autres qui ont percé en illustration. J’y ai commencé mes premiers contrats commerciaux.

Par la suite, j’ai œuvré quelques années dans le milieu de la mode (comme mannequin, pas comme dessinateur) et je reviens au Québec où, après avoir travaillé comme barman, je deviens dessinateur judiciaire au palais de justice de Québec, j’y resterai durant près de 10 ans. J’y rencontre beaucoup de journalistes et je commence alors à m’intéresser à la politique.

En 1999, l’opportunité se présente pour remplacer le caricaturiste du Journal de Québec, puis de fil en aiguille je deviens aussi caricaturiste au Journal de Montréal. Je suis maintenant publié sur toutes les plateformes de Québecor.

Depuis 2017, je suis retourné aux médiums traditionnels comme l’aquarelle et la pyrogravure. Je recommence aussi maintenant le dessin d’observation classique dans le but de m’éloigner un peu du dessin entièrement numérique que je pratique depuis très longtemps.

D’où vient votre intérêt pour la littérature jeunesse?

Stéphanie et Jennifer:

Étant pédagogues de métier, nous avons toujours eu un vif intérêt pour la littérature jeunesse. Nous aimons faire découvrir de nouveaux livres aux personnes que nous accompagnons, enfants et adultes. Nous nous intéressons particulièrement aux procédés littéraires utilisés par les auteurs pour accrocher leurs lecteurs. Comment cet écrivain s’y prend-il pour nous faire rire? Pour nous émouvoir? Pour créer cette ambiance particulière?

Parmi les auteurs qui nous inspirent, nous retrouvons Robert Soulières, Élise Gravel, François Gravel et Mélanie Watt. Leur humour est très contagieux! Nous avons contracté ce virus avec grand bonheur!

La revue Lurelu et le site Livres ouverts nourrissent cette passion en nous permettant d’explorer des nouveautés et de découvrir des créateurs talentueux.

Pour quelles raisons avez-vous choisi de créer pour les enfants?

Stéphanie et Jennifer:

Notre métier de pédagogues nous amène constamment à naviguer dans l’univers des enfants. Stéphanie se rend régulièrement en classe pour rencontrer les jeunes auteurs. Elle discute avec eux de leurs projets d’écriture et partage des astuces d’écrivain.

Nous adorons ce public qui démontre une grande ouverture et une curiosité insatiable. Nous avions envie de nous lancer dans l’aventure littéraire pour stimuler leur motivation à lire et leur esprit de découverte.

Notre style particulier teinté d’humour absurde, de jeux de mots et d’imaginaire s’arrime parfaitement aux caractéristiques de nos jeunes lecteurs. Nous aimons beaucoup penser à eux en écrivant… Qu’est-ce qui les fera sourire? Qu’est-ce qui les incitera à tourner la page?

Mentionnons que le monde de la littérature jeunesse offre une belle liberté pour laisser aller notre créativité : jeux typographiques, mise en page originale, lien texte-image…

Olivier est donc né de notre amour des jeunes, de la langue française et des livres humoristiques!

YGRECK:

Depuis toujours, j’étais à l’affût d’une bonne occasion, car je n’ai pas beaucoup de talents de scénariste ou d’auteur. On m’a offert au fil du temps bien des projets plutôt vagues où je ne m’identifiais pas. Puis Jennifer et Stéphanie sont arrivées avec leurs petites histoires toutes simples et ce personnage auquel je pouvais m’identifier, j’y ai vu là l’occasion rêvée de faire une première incursion.

La création du personnage s’est faite instantanément, sans plus amples réflexions. Puis les dessins se sont enchaînés dans un contexte de plaisir créatif sans aucune attente.

Le tout s’est concrétisé sans trop que je m’en rende compte. Mes coauteures étant en contrôle de (presque) tous les aspects de la création.

Mon expérience fut fort enrichissante et je suis fier d’avoir le privilège de m’adresser à des jeunes de cet âge et de les intéresser un tant soit peu à la lecture.

D’où vient votre inspiration pour Olivier Pépin (personnage, illustration)?

Stéphanie et Jennifer:

Au départ, nous souhaitions écrire un livre humoristique pour faire sourire nos lecteurs. Nous voulions associer l’humour à une langue de qualité… Pour nous permettre de jongler avec les jeux de mots, nous avons imaginé un personnage atteint d’un étrange syndrome… Olivier confond le sens des mots (voir question suivante)! Même son nom est porteur de cette idée :

Olivier Pépin

Olivier « en image » est né sous le stylet d’YGRECK lorsque nous avons eu la chance de lui décrire ce personnage attachant.

Décrivez le personnage d’Olivier Pépin.

Olivier Pépin est un sympathique personnage éternellement positif! Il adore interpeller son ami lecteur tout au long de son carnet humoristique. Ce rouquin attachant vit des aventures rocambolesques durant sa quête du métier sur mesure parce qu’il est atteint d’un bien étrange syndrome. Il confond le sens des mots. Par exemple…

Olivier Pépin

Quand il explore le métier de jardinier, il doit arroser les pensées. Au lieu d’arroser les fleurs, il arrose sa tête à chaque fois qu’il pense… Il invente même un système-d’arrosage-automatique-ultraperfectionné-détecteur-de-pensées pour être plus efficace!

Olivier Pépin

Lorsqu’il explore le métier de cuisinier, il doit tremper les éclairs dans le chocolat. Il grimpe alors sur le toit du restaurant pour capturer de véritables éclairs et les saucer dans le chocolat fondu.

Olivier se montre toujours très persévérant malgré les défis rencontrés. Un message très pertinent pour nos lecteurs!

Métiers sur mesure

Métiers sur mesure

Le carnet illustré d’Olivier s’adresse aux jeunes de 10 à 13 ans et à tous les amoureux des jeux de mots.

Pourquoi s’intéresser au thème des métiers?

Stéphanie et Jennifer:

Pour faire vivre le syndrome d’Olivier, nous avons pensé à différents contextes. Celui des métiers était intéressant pour mettre en scène la maladie de notre personnage. Les tâches qu’il doit effectuer dans chacun des métiers plongent les lecteurs dans des situations vraiment absurdes! Sourires garantis!!!

Avez-vous d’éventuels projets pour votre personnage? Une suite, peut-être?

Stéphanie et Jennifer:

Nous avons toujours des projets en tête! Olivier aimerait bien poursuivre ses aventures rocambolesques… dans un nouveau contexte! Que pourrait-il donc arriver à ce charmant roux frisé?

En tant que parents?

Quel serait le meilleur conseil que vous pourriez donner aux parents? Est-ce qu’il a changé depuis que vous êtes parent?

Jennifer:

Devenir parent et jouer le rôle de guide est un apprentissage de tous les jours. Chaque étape de la vie d’un enfant amène ses défis, ce qui nécessite d’apprendre à bien nous connaître pour mieux accompagner notre enfant. Pas de recette unique! Beaucoup d’amour et de bienveillance… beaucoup d’humour aussi!

Il faut savoir s’entourer. Les familles étant moins nombreuses, les amis sont alors très précieux. Devant la rapidité avec laquelle notre société se transforme dans cette ère du numérique, j’aime rapporter cette phrase du philosophe Michel Serres, auteur du livre Petite Poucette : « Nous sommes condamnés à être intelligents ensemble. »

Qu’est-ce que vous trouvez le plus beau de la parentalité? Et le plus difficile?

Jennifer:

Je dirais que c’est le sens que ça donne à notre vie (Olivier dirait le sens unique, le double sens, le sixième sens, le gros bon sens!). Il n’y a pas de parent parfait ni d’enfant parfait! L’être humain possède un potentiel incroyable qu’il faut exploiter. Il n’y a pas d’âge pour apprendre… et Jacques Salomé dirait : « Le plus beau cadeau que l’on peut faire à un enfant, ce n’est pas de l’aimer, mais de lui apprendre à s’aimer. »

Pour mieux vous connaître

Et vous, qu’aimez-vous lire présentement?

Jennifer:

J’adore lire de tout! Je viens de terminer la lecture du roman policier La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker. J’ai apprécié particulièrement les romans de Marie-Renée Lavoie, Autopsie d’une femme plate et La petite et le vieux…

Stéphanie:

J’adore lire des romans, particulièrement des romans policiers… Harlan Coben, Michel Bussi, Martin Michaud, Fred Vargas…

J’aime plonger dans l’univers de différents auteurs…

  • Éric-Emmanuel Schmitt pour la beauté de sa plume.
  • Guillaume Musso pour son style dynamique.
  • Dan Brown pour ses intrigues bien ficelées.
  • Carlos Ruiz Zafòn pour ses livres chargés de mystère.

Je suis toujours à la recherche d’une bonne histoire racontée avec style!

Est-ce que vous arrivez à vous offrir des #METIME (petites ou grandes pauses, juste pour vous) pour déposer votre charge mentale et vous ressourcer?

Jennifer:

Le sport est un exutoire (Olivier proposerait la pétanque comme sport extrême!). La course fait partie de ma vie depuis longtemps tout comme la lecture et l’écriture.

Stéphanie:

Voici pour moi la grande équation du #METIME :

#METIME = sport + nature + culture + voyage

Cette équation s’accompagne souvent de riches moments en famille et entre amis… #WETIME…

Où vous voyez-vous dans 5 ans?

Stéphanie et Jennifer:

Encore et toujours passionnées par la création en collaboration!  

Métiers sur mesure

***

Vous pouvez retrouver Olivier Pépin sur les réseaux sociaux. Il adore s’entretenir avec ses lecteurs! Partagez-lui vos coups de cœur, vos idées de jeux de mots, vos dessins! Il sera en-chan-té! Il porte d’ailleurs son magnifique nœud papillon pour répondre à ses précieux lecteurs!

Pour se procurer le livre:

Pour les suivre sur les réseaux sociaux:

Découvrez un extrait du carnet d’Olivier, une présentation de ce livre humoristique ainsi qu’un portrait des créateurs :

La boite à livres – Olivier Pépin

***

Un gros merci à Stéphanie De Champlain, Jennifer Poirier et YGRECK pour leur collaboration!

En espérant avoir la chance et le plaisir de retrouver Olivier Pépin dans un futur rapproché!

Vous pourriez aussi aimer

Abonnez-vous à mon infolettre!


 

Et recevez gratuitement l’outil « 20 informations incontournables à partager avec les intervenants de mon enfant »

 

Pin It on Pinterest

Share This