0

Vous avez dit « natation »?

Natation

On entend souvent parler des bienfaits de l’eau. La natation a cet effet apaisant et stimulant tout à la fois. Elle permet de renforcer les muscles, mais a aussi d’autres bénéfices encore plus grands. Voici comment la « non nageuse » que je suis est devenue fan de la piscine.

Mes enfants

Avoir des enfants différents me force à me renouveler constamment, à chercher des trucs pour les aider du mieux possible.

Il y a quatre ans, quand j’ai appris le diagnostic de mon deuxième coco, j’ai été très proactive, sur plusieurs choses. J’ai cherché des moyens de l’aider du mieux que je pouvais, dans toutes les sphères de son développement.

Malheureusement, j’étais tellement occupée à vouloir tout donner à mon deuxième et à reprendre le contrôle de mes propres émotions, que j’en ai un peu oublié que mon ainé pouvait, lui aussi, avoir des besoins particuliers.

Quand il a eu 4 ans, le CPE m’a laissé savoir qu’il avait vraisemblablement des besoins. Nous avons fait faire une évaluation par une ergothérapeute à l’époque. Elle a déterminé qu’il avait peu d’autocontrôle et que sa perception de l’espace n’était pas très bonne. Elle a fait des exercices avec lui pour l’aider dans ses défis. On a remarqué des progrès, mais ceux-ci se sont estompés quand il est entré en maternelle.

Cette fois, nous sommes allés consulter une psychologue. Cette dernière a diagnostiqué de la douance. Le diagnostic expliquait à la fois sa facilité à apprendre et son manque de maturité émotionnelle. Nous étions heureux d’enfin avoir des indices pour l’aider, mais connaître l’étiquette d’un enfant ne permet pas de trouver une solution immédiate aux difficultés.

Hypotonie

Mon deuxième fils est porteur de la trisomie 21. Ça a plusieurs impacts sur son développement, mais un impact important est sur son tonus musculaire. Nous avons pu être suivi en physiothérapie jusqu’à ce qu’il ait 4 ans. Ça nous a aidé à avoir des trucs pour la marche, augmenter son endurance et avoir la bonne posture, mais ça n’a pas tout corrigé.

Mon fils a une hypotonie particulièrement apparente au niveau du tronc. Ses abdominaux sont plus faibles que la moyenne. Quand on le voit en bedaine, on remarque qu’il a une diastase des grands droits. Ses muscles abdominaux sont séparés, un peu comme les femmes enceintes ou après une grossesse.

Pour compenser, il marche en tenant un de ses bras le long de son corps et il est un peu plus penché vers l’avant à mesure qu’il prend de la vitesse. Je trouve ça vraiment très cute quand il marche vite, mais en même temps, ça fait en sorte qu’il a peu d’endurance, donc on doit l’aider à corriger ça.

On lui fait faire des exercices de renforcements globaux pour ses muscles : marcher plus, courir, faire du vélo (vélo d’équilibre), travailler son équilibre, le faire asseoir sur un ballon d’exercices à sa taille, monter et descendre les escaliers, et depuis environ un an, on a ajouté la natation.

Natation adaptée

Gymnastique et natation adaptées

Dans une ville voisine à la nôtre, ils offrent des cours de gymnastique et natation adaptées. Les instructeurs ne sont pas des physiothérapeutes ou des techniciens en éducation spécialisée, ce sont des jeunes sauveteurs qui aiment travailler avec les enfants à besoins particuliers.

Le groupe est composé d’enfants ayant différents besoins allant du trouble global de développement à l’autisme en passant par la déficience intellectuelle. C’est un groupe, parce qu’ils ont leur cours à la même heure, mais ça se limite à ça. Chaque enfant  a son propre entraîneur qui l’accompagne dans les activités en s’assurant que ce soit sécuritaire.

Nous avons inscrit notre coco à ce cours en septembre dernier. Il fait 30 minutes dans un gymnase dans lequel il y a un parcours à obstacles et il a ensuite 30 minutes en piscine. Le cours à la piscine n’est pas un cours de natation à proprement parler, mais l’entraineur fait des exercices précurseurs à la nage. C’est parfait pour lui. Il aime l’eau, il apprend, il s’amuse et il travaille ses muscles sans s’en rendre compte. C’est du win-win-win-win!

À l’automne, j’étais solo 2 weekends sur 3 avec les enfants. J’allais donc au cours toute seule avec mes 3 coquins. Mon grand, voyant son frère s’amuser dans l’eau, a aussi voulu faire des cours de natation à la session suivante.

Natation

Quand mon ainé m’a demandé de faire des cours de natation lui aussi, j’ai d’abord eu le réflexe de refuser. L’idée de passer 30 minutes à la piscine pour lui, accompagnée de mes deux derniers à gérer sur le banc ne me tentait pas tellement. Mais finalement j’ai accepté, pour plusieurs raisons.

D’abord, ce n’était pas juste de lui refuser le cours simplement parce que ça me rendait inconfortable, je devais trouver les forces de le faire. Aussi, j’ai repensé aux exercices que l’ergothérapeute faisait avec lui pour sa conscience spatiale. Elle lui faisait porter un fantôme, qui est un genre de sac de taille humaine dans lequel l’enfant entre et qui l’aide à avoir conscience de la dimension de son corps.

L’eau pouvait avoir un effet similaire puisqu’elle est enveloppante et offre une résistance.

C’était suffisant comme raisons pour me convaincre que c’était la bonne chose à faire pour lui.

J’ai choisi une plage horaire qui fonctionnait bien pour moi et j’ai pu arranger les choses pour offrir à mon grand l’opportunité d’apprendre à nager tout en travaillant d’autres défis importants pour lui.

L’été

Comme j’ai fait le choix de ne pas envoyer mon fils au camp de jour, la piscine communautaire occupe une grande place dans notre horaire d’été. Notre ainé fait encore des cours de natation et des activités de groupe pour 6 ans et moins. Ça permet de continuer à travailler sa conscience spatiale, mais aussi ses aptitudes sociales (aspect difficile également pour lui).

Pour ce qui est de notre deuxième, il a l’opportunité de faire des cours de natation en accompagnement 1 pour 1. C’est vraiment extraordinaire!

Natation

Nager pour le plaisir aussi

Nous avons aussi la chance d’avoir des amis qui ont une piscine. Nous allons les visiter à l’occasion et nous pouvons mettre en pratique les nouvelles aptitudes des enfants. Notre grand aime vraiment pouvoir tester ses nouveaux talents en bain libre. Notre deuxième quant à lui, a besoin d’un système de flottaison. Nous avons plusieurs modèles à la maison, mais récemment, j’ai eu l’occasion de tester la veste Naj de BBLuv.

Mon conjoint et moi voyons un gros avantage à cette veste par rapport aux autres. Elle flotte un peu moins, mais elle permet une plus grande liberté de mouvements. Ça aide justement notre coco à mettre en pratique ses mouvements de natation. Il doit être en constant mouvement, il ne peut pas simplement se laisser flotter. Dans un cas comme le nôtre, où on veut que notre enfant travaille ses muscles, c’est vraiment l’idéal.

La veste est conçue pour les enfants de 40 à 60 livres et notre fils pèse 42 livres. Je peux imaginer que s’il avait 60 livres, il devrait travailler encore plus fort. Nous n’avons pas enlevé de bourrure de flottaison, mais nous pourrions éventuellement le faire et la veste offrirait encore moins de portance.

Il faut faire très attention car à mon avis, cette veste n’offrirait pas suffisamment de sécurité pour être portée comme veste de sauvetage sur un bateau, par exemple. C’est plutôt un support pour la piscine.

En conclusion

Le temps approche déjà où je dois inscrire les enfants aux activités d’automne. C’est déjà dessiné pour nous que notre choix s’arrêtera sur la natation encore cette année pour les deux plus vieux. Quant à notre 3e, il choisira bien ce qu’il voudra quand il sera en mesure de nous le dire.

Est-ce que la natation a une importance chez-vous? Y a-t-il, comme moi, des raisons particulières derrière ça?

Karine d’Atypiquementparfaite.com

Collaboratrice pour Mamanbooh

Divulgation : Pour la rédaction du billet, j’ai reçu une veste Naj de BBluv de la part de la boutique Mère Hélène, mais, comme toujours, le contenu de ce billet m’appartient, il reflète mon opinion personnelle à titre de collaboratrice de Mamanbooh.

#bbluv, #merehelene, @cariboodistribution

Vous pourriez aussi aimer

Abonnez-vous à mon infolettre!


 

Et recevez gratuitement l’outil « 20 informations incontournables à partager avec les intervenants de mon enfant »

 

Pin It on Pinterest

Share This