0

Image corporelle, une adolescente s’exprime! #PrixImageIn

Simone Sarault lors de la remise du Prix Image/In

Lorsque qu’une jeune adolescente, Simone Sarault, s’exprime aussi bien au sujet de l’image corporelle*, ça me donne le goût de vous la présenter!

Il y a presque un an, je lançais un projet sur la diversité corporelle, la 2e thématique de #30couleurs, après celle de l’autisme.  J’étais loin de me douter qu’il serait retenu comme grand finaliste pour le Grand Prix Image/In 2018 d’ÉquiLibre, pour sa campagne « Les 30 couleurs de la diversité corporelle » qui vise à sensibiliser la population aux différences ainsi qu’à les démystifier. Lors de la soirée de remise de prix, mon attention a été attirée par une jeune adolescente.

Maude Leblanc, participante et auteure des illustrations du projet #30couleurs

Maude Leblanc, participante et auteure des illustrations du projet #30couleurs

Le Groupe ÉquiLibre, c’est quoi?

C’est un organisme qui a comme mission de prévenir et diminuer les problèmes liés au poids et à l’image corporelle dans la population, par des actions encourageant et facilitant le développement d’une image corporelle positive et l’adoption de saines habitudes de vie

 

Invitation pour le Prix Image/In 2018

Invitation pour le Prix Image/In 2018

Le Prix IMAGE/in, c’est quoi?

C’est un prix qui félicite des entreprises québécoises en faveur d’une représentation saine et diversifiée du corps dans le monde de la mode, des médias et de la publicité. Du 26 mars au 22 avril 2018, ÉquiLibre invitait les jeunes et les adultes à voter pour le Prix IMAGE/in.

D’ailleurs, l’organisme a aussi créé un Atelier de sensibilisation pour animer et organiser un vote, lors du passage des animateurs dans les écoles du secondaire. Un guide de 34 pages, gratuit, est disponible ici, si cela vous intéresse.

Atelier de sensibilisation Prix Image/In 2018

Atelier de sensibilisation Prix Image/In 2018

Une adolescente, membre du Jury jeunesse,  pas ordinaire

Lors de la soirée du gala, j’ai été éblouie (et le mot est faible) par le discours de la représentante du Jury jeunesse du Prix Image/In 2018 composé de 5 jeunes de 13 à 15 ans, dont Simone Sarautl, 13 ans, de Montréal. En quelques instants, elle captivait mon attention. Son aplomb, la véracité de ses propos et même la lueur dans ses yeux ont fait que j’ai tout oublié.

L’effet « waouh » ou « wow » désigne le fait qu’un produit ou service, une expérience ou une campagne publicitaire puisse déclencher chez les consommateurs un effet de surprise, d’admiration ou d’appréciation pouvant notamment se traduire par l’expression « waouh! » ou « wow! ». – Définition prise ici

 

Je ne savais plus qui j’étais, où j’étais, ni pourquoi j’y étais. Je n’avais qu’une conviction qui se résumé en un seul mot, un seul effet: Wow , son message était puissant! Ça peut sembler réducteur comme adjectif, mais ça ne l’était pas et ça ne l’est toujours pas.

#PrixImageIn

VRAK a doublement été récompensé en remportant le Prix IMAGE/in 2018 (Grand gagnant) ainsi que le Choix des jeunes alors que Vêtements Mandala s’est mérité le Coup de cœur du jury! 🏆

Discours de Simone

Bonsoir tout le monde,

Je m’appelle Simone Sarault et je suis membre du jury jeunesse du Prix Image/In 2018.

La diversité corporelle et la perfection inexistante, apparemment, tout le monde sait ce que c’est et est bien informé. Alors, pourquoi des adjectifs comme «gros/grosse» sont encore accompagnés de regards affligés ou dits en chuchotant ?

Le message si important de l’acceptation de soi et des autres, surtout sur le plan physique, n’est toujours pas passé. C’est pourquoi des projets comme celui-ci sont nécessaires. Il va finir par passer, le message.

Quand une personne dit qu’elle est grosse, qu’elle est maigre ou qu’elle a des vergetures, la réponse ne devrait jamais être « ne dit pas ça, t’es super belle !» ou « Ben non, y’a ben pire que toi ! ». La réponse devrait être « Pis, ça ? T’es magnifique».

Une vraie initiative pour la promotion de la diversité corporelle est nécessaire, et l’organisme Équilibre l’a compris. Mon expérience dans le jury jeunesse me l’a prouvé. C’était probablement le projet auquel j’ai participé dont je suis la plus fière. Une action concrète vers le chemin de l’abolition des normes sociales inutiles et injustes, voilà à quoi j’ai participé ! Et j’y crois.

Je crois qu’en remettant ce prix, équilibre encourage les entreprises, que dis-je, le monde, à poser de vrais gestes. Alors, même si les autres initiatives n’ont pas été récompensées, elles prouvent qu’on avance. La société évolue pour le mieux. Nous sommes sur la bonne voie.

Au nom de tous les jeunes qui ont pris part au vote cette année, je suis fière de remettre la mention le Choix des jeunes 2018 à une entreprise qu’ils affectionnent particulièrement et qui a choisi de mettre de l’avant, à travers un article de blogue ainsi qu’un segment d’émission télévisée, la diversité corporelle. Vous l’aurez deviné, la mention Choix des jeunes 2018 est remise à VRAK ! Félicitations !

Simone, 14 ans

Je n’ai pas gagné, mais je n’ai pas perdu

Pour ma part, je n’ai pas gagné de prix, mais je n’ai pas l’impression d’avoir perdu, au contraire! Mon projet sur la diversité corporelle a été sélectionné parmi de grands noms, de grosses entreprises, des marques connues, de grosses tribunes alors que mon propre projet en était un citoyen, bénévole, venant d’un mon petit blogue personnel.

J’ai donné la parole, une voix, à plusieurs qui ne l’ont pas, j’ai pu partager des histoires aussi diversifiées qu’intéressantes pour donner plusieurs exemples et aller au-delà des quelques modèles que nous avons la possibilité de voir en général. Des hommes, des femmes, des minces, des plus costauds, de toutes les formes, de toutes les couleurs parce que la vraie vie, ce n’est pas qu’en noir et blanc.

Regardez l’album de la soirée ici!

Plus jamais seule

Et encore une fois, j’ai pu constater à quel point une idée pouvait être rassembleuse, que lorsqu’on faisait un appel à tous, il y a avait des mains qui se levaient, que le village était là. C’est ma plus grande fierté, ma plus belle paye.

Le fait d’avoir été choisi comme grand finaliste a donné une deuxième vie à ce projet et surtout, à ces témoignages précieux.  Aux différentes couleurs de la diversité corporelle. 30, ce n’est qu’un début, qu’un petit échantillon, mais c’est 30 fois plus que ma seule histoire (que je n’ai pas partagée encore).

Je salue encore une fois le travail colossal de l’organisme Équilibre, mais aussi ma troupe de bénévoles engagés ainsi que celui de tous les participants. Parler de ses propres combats, de ce qui est tabou, c’est très courageux et généreux.

Bravo aussi aux gagnants, aux participants, mais aussi à vous tous, qui faites une différence, à votre façon.

Est-ce que les adolescents qui vous entourent sont préoccupés par leurs images corporelles?

Est-ce que cela vous intéresse comme sujet? Croyez-vous qu’en général, l’industrie véhicule une saine image?

* lors de la remise du Prix Imagine/in, avec autant de verbe et d’aplomb

Pour aller plus loin:

Crédit : Olivier Gariépy Photographe

Vous pourriez aussi aimer

Abonnez-vous à mon infolettre!


 

Et recevez gratuitement l’outil « 20 informations incontournables à partager avec les intervenants de mon enfant »

 

Pin It on Pinterest

Share This