0

Et si on cultivait son jardin intérieur à coup de bons mots et de gratitude?

Gratitude: témoignage du vendredi

Et si on cultivait son jardin intérieur à coup de bons mots et de gratitude?Est-ce que vous avez tendance à oublier les belles choses? Celles qui ont lien avec vous, qui sont bonnes pour vous? Qui vous visent vous?Moi?

Oui, trop souvent, je reçois les bons mots et hop, je les oublie! Pourtant, tous ces témoignages, tous ces messages, tous ces commentaires positifs ne demandent qu’à fleurir, m’aider à avoir confiance de plus en plus en…moi.

Calmer mes peurs et mes doutes pour m’apporter un peu de douceur.

Cultiver les beaux mots pour soi comme on le fait si bien pour les autres

 

Le samedi soir lors de mon #METIME d’avril dernier, nous avons fait une activité bien spéciale avec Audrey Lamarche.

Et si on brûlait nos peurs?

Et si on brûlait nos peurs?

 

Je ne vais pas vous donner trop de détails, mais en gros, nous devions trouver un mot qui nous souhaitions mettre dans le feu pour le chasser de notre vie et moi, j’y ai, j’y ai brûlé « PEUR » en faisant le souhait de développer ma confiance. M’aimer plus. M’aimer mieux.

Après, nous avons aussi fait une activité d’ancrage très symbolique qui nous accompagne depuis, les participantes du groupe et moi-même (nous sommes restées très connectées et proches depuis, c’est devenu un beau groupe d’entraide).

Rituel du #METIME

Rituel du #METIME

Les témoignages du vendredi

Depuis mon retour, alors que sur place, dans le sondage et un peu partout, je n’ai reçu que des bons mots.  Je me suis fait la promesse de les cultiver. De les chérir. De ne plus donner toute la place au p’tit 5 % qui n’est pas positif (quand il y en a), et d’intégrer ce positif qu’apportent mes idées, mes projets, mes mots, mes collaborations. D’être bienveillante avec moi comme je le suis avec les autres.

Et pour y arriver, je vais lire et relire vos commentaires*. Je vais commencer à les regrouper pour ne pas les oublier, pour les retrouver alors que je les efface si vite de ma mémoire.

Avec l’aide de Valerie La Salle, mon adjointe virtuelle, je vais cultiver la gratitude et mettre ma bienveillance en action, pour moi-même, tous les vendredis, en partageant des témoignages sur ma page Facebook Julie Philippon, auteure, blogueuse & conférencière.

Pourquoi c’est important de s’approprier le beau?

Pourquoi? Parce qu’il y a trop de tout le reste, qu’on en a jamais assez. Qu’on oublie trop vite. Qu’on est souvent meilleur pour les autres que pour nous-mêmes. Que ça met de la joie dans nos vies. Ça nous apporte l’espoir. Deux éléments essentiels quand ça va moins bien, pour passer au travers.

 

Ma vie va peut-être mal, mais...

Ma vie va peut-être mal, mais…

 

D’ailleurs, lors de mon passage dans la classe de Monsieur Martin, de La CLEF, j’ai eu l’honneur de recevoir un très beau témoignage lu par mon hôte lui-même que vous pouvez visionner ici.

D’autres idées pour se faire du bien et cultiver sa gratitude

Il n’y a pas une seule façon de faire. Je ne crois pas non plus qu’il y a en a une meilleure. En fait, celle que vous allez choisir le sera, tout simplement. Et si vous changer votre façon d’exprimer votre gratitude en chemin ou que vous oubliez quelques fois, c’est OK aussi.

J’ai la chance de recevoir des messages parce que je travaille avec les gens, dans le public, que ça soit comme enseignante ou en donnant des conférences, etc. Mais si vous êtes toujours seul, derrière un ordinateur, il n’y a pas de raison de ne pas cultiver votre gratitude. On n’a pas besoin des autres pour le faire, juste de soi-même.

 

Voici quelques idées:

  • Se coucher en se souvenant d’un beau moment dans notre journée et exprimer notre reconnaissance
  • Écrire trois gratitudes avant de se coucher dans un cahier qu’on garde proche de notre lit
  • Choisir, chaque jour, de nommer une belle chose qu’on apprécie chez les autres, que ça soit en sortant de l’épicerie alors qu’une personne nous a simplement tenu la porte ou en sortant de chez le dentiste.
  • Dire merci plus souvent
  • Sourire
  • Prendre l’habitude d’envoyer un message vocal une fois par semaine à une personne qui nous a fait du bien
  • S’offrir un journal de la gratitude (lisez ce billet!)
  • Utiliser le Petit cahier d’exercices de gratitude (j’ai rempli le mien l’espace d’une soirée, dans un moment où ça allait moins bien).

Gratitude, 13 lectures inspirantes pour aller plus loin

On peut aussi écouter des podcasts ou encore faire des lectures**, ça fait toujours du bien, pour moi du moins, de s’inspirer des expériences des autres, de leurs réflexions et surtout, de leurs apprentissages.

  1. Entre larmes et gratitude
  2. Merci, mon carnet de gratitude
  3. Carnet de gratitude : un merci par jour pour être plus heureux
  4. Merci !: Quand la Gratitude Change nos Vies
  5. La gratitude, cette force qui change tout
  6. Les pouvoirs de la gratitude
  7. Exprimer sa gratitude pour vivre heureux
  8. La gratitude
  9. Le pouvoir de la Gratitude
  10. Vivre simplement
  11. Mon journal de gratitude T.1
  12. Mon journal de gratitude T.2
  13. La gratitude qui guérit : comment soigner les blessures du passé

 

Vous pouvez aussi lire des extraits gratuits, en ligne, de certains livres, lorsque vous cliquez sur les liens, par exemple, pour le livre, La gratitude de Danielle L’Heureux, , il y a 22 pages du livre qui sont accessibles. De quoi s’inspirer à très peu de coût et d’énergie.

Alors, qui embarque avec moi? Qui aurait quelque chose à me partager que je pourrais utiliser pour illustrer mes futurs témoignages?

 

* Pst! Si vous en avez, vous pouvez m’écrire en privé à info@juliephilippon.com ou encore commenter ce billet, merci!

** Ces liens vous amènent sur le site Les Libraires auquel je suis affiliée. Je reçois 4 % quand vous commandez directement avec ces liens. En toute transparence, sachez que depuis le mois d’août dernier, je n’ai pas encore ramassé assez de $ pour m’acheter un seul livre.

 

Vous pourriez aussi aimer

Abonnez-vous à mon infolettre!


 

Et recevez gratuitement l’outil « 20 informations incontournables à partager avec les intervenants de mon enfant »

 

Pin It on Pinterest

Share This