0

D’amour, de bave et de fumier!

D’amour, de bave et de fumier!

Si ce matin, quelqu’un m’avait dit que je raconterais une histoire de fumier, je ne l’aurais pas cru et pourtant, c’est bien le sujet de mon aventure que je vous partage ce soir, une tranche de vie parfumée à souhait!

Une journée bien ordinaire

J’ai eu une journée bien ordinaire, du genre que j’ai travaillé fort, sans avoir assez avancé, je suis fatiguée, ma maison manque d’amour (pas juste elle en fait!) pis je me suis permis une petite pause sur mon état d’âme vers 14h00, essayant de me motiver à sortir enfin dehors pour vrai, pas juste pour les besoins du chien!

On sort marcher ou pas?

Je suis finalement sortie dehors juste avant l’arrivée de mon fils et là, quand souvent cela m’arrive, je n’avais plus le goût de rentrer!  Après avoir été chercher un ami au village pour jouer avec Fiston dans l’bois, je me suis dit: « tiens, je vais aller voir la fameuse cabane! ».

Fudge! Il est 14:11, je n’ai pas arrêté une minute depuis le départ de mes enfants, j’ai même oublié d’enlever ma tuque en rentrant ce matin (je sors toujours avec notre chien de la @fondationmira et Fillette quelques minutes avant l’arrivée de son transport adapté), pis je suis encore en pyjama, brûlée, c’est le chaos dans ma maison, je me sens poche, fatiguée et coupable de prendre une petite pause pour aller marcher (mais je sais que je ne devrais pas). Est-ce que cela vous arrive? Donnez-vous votre maximum tout en vous sentant « pas bon, pas efficace, pas apprécié » parfois? C’est comme un cercle vicieux, si je ne m’arrête pas, la fatigue et le stress ne vont qu’en profiter pour prendre plus de place et je vais travailler sans être vraiment productive, si je prends une pause, je vais me sentir coupable, puis…en marchant, au contact de la nature, je vais m’apaiser! Je sais quoi faire pour aller mieux, maintenant, il me reste à faire ce choix. Et il est déjà 14:21, j’ai donc débuté ma pause avec vous, en réfléchissant. Merci à vous! Je pensais seulement partager ma photo de tuque avec un statut léger et rigolo. #onjase #réflexion #fail #fatigue #stress #anxiété #culpabilité #cercle #vicieux #patern #entrepreneure #télétravail #auteure #conférencière #blogueuse #conciliation #mamanprof #mommyblogger #realmamalife

Une publication partagée par Blogueuse | Julie Philippon (@mamanbooh) le

Vivre à la campagne au temps des labours

Pour y arriver, je devais traverser le rang, un premier champ et enfin, entrer dans la forêt. En chemin, je me suis arrêtée, je voulais prendre une photo et l’envoyer à mon amie Geneviève Jetté de La Récréation pour l’encourager, parce que oui, des fois, on a besoin de motivation et quand on en reçoit, on est reconnaissant!

 

Une lichée de fumier

Je me suis donc accroupie pour faire un selfie en invitant mon chien à me rejoindre pis là…j’ai eu droit à beaucoup d’amour: toute une léchée pleine de terre et de fumier (en fait, je pense qu’il y avait juste du riche fumier de vache, mais je trouve ça vraiment dégueu quand j’y pense!).

Deux choix: en rire ou en pleurer?

Argh, c’est tellement dégueulasse et…drôle! Pis quand je regarde les photos prises en rafale, bien, je trouve ça drôle, du coup, je me sens moins babouneuse/à bout/tannée/spm. Et comme je ne me prends pas du tout au sérieux, bien j’ai décidé de partager mon aventure avec générosité et humour!

Maintenant, faut que j’aille me laver, pis me coucher, parce que sinon, demain, je serai encore fatiguée, etc., mais ça fait longtemps que le goût d’écrire une tranche de vie était plus fort que mon besoin de repos.

J’espère que cela vous a fait sourire autant que moi?

Et vous, c’est quoi qui vous fait du bien, quand vos journées sont grises?

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This