0

Diversité corporelle: l’histoire de Nathalie!

Diversité corporelle: l'histoire de Nathalie

En quoi le sujet de la diversité corporelle est important pour vous?

La pression sociale pour correspondre à certains critères de beauté, notamment par l’industrie du marketing, est devenue un véritable problème. On pousse les gens à se trouver laids pour ensuite leur vendre des produits (souvent malsains) pour « s’améliorer ». On joue avec leur esprit (littéralement) pour les amener à dépenser toujours plus pour atteindre un idéal de beauté, inaccessible la plupart du temps. On crée des personnes malheureuses et on leur fait croire qu’elles vont retrouver le bonheur dans un nouveau tube de rouge à lèvres ou un régime « miracle ».

C’est terrible, quand on y pense. Prendre soin de son corps, c’est d’abord éviter de lui imposer des choses malsaines pour essayer de le changer. Mais ce n’est pas avec des phrases comme ça qu’on vend des pots de crème, j’en conviens.

Pour ne rien manquer de notre projet, recherchez le hashtag #30couleurs ou cliquez ici ! 

Quelle était votre relation avec votre corps pendant l’adolescence? Au début de votre vie de jeune adulte? Maintenant?

J’ai eu ma puberté tôt par rapport aux autres filles de mon âge et j’étais loin d’être ravie par mes courbes naissantes. Je ne voulais pas attirer l’attention de cette façon. J’ai subi peu de remarques et de gestes déplacés, mais les quelques-uns qui sont survenus m’ont beaucoup dérangée. Ce n’est que lorsque la majorité des filles m’ont « rattrapée », que j’ai commencé à être plus à l’aise avec mon corps.

Il s’ensuivit une recherche de style vestimentaire (souvent pas très réussie) jusqu’à ce que je réalise que la simplicité et le confort sont ce qui me convient le mieux.

Lisez l’histoire de l’investigatrice, Julie Philippon, publiée sur le Huffington Post

Depuis, je peux dire que je me sens généralement bien dans ma peau. Même après mes grossesses (j’avais tellement d’autres choses à penser). Bien sûr, j’ai des journées où je me sens moche et où je me trouve plein de défauts. D’autres où ma garde-robe me semble inadéquate par rapport aux attentes des autres. Mais en général, je vis bien avec mon corps et je ne détourne pas le regard quand je croise un miroir. Je pense que mon habitude de me tenir loin de tous les articles pour avoir « une plus grosse poitrine », « des abdos et des fesses de fer », « moins de cellulite », « une silhouette mise en valeur » ou « des rides moins apparentes » est plutôt salutaire.

Diversité corporelle: l'histoire de Nathalie!

« Prendre soin de son corps, c’est d’abord éviter de lui imposer des choses malsaines pour essayer de le changer. »

Quelle partie de votre corps préférez-vous et pourquoi?

Mes cheveux! J’avoue que j’aimerais parfois avoir de belles boucles, mais je trouve mes longs cheveux raides plutôt jolis. Je peux les coiffer de toutes sortes de façons sans trop d’efforts, même s’ils finissent en queue de cheval la plupart du temps. De plus, ils demandent peu d’entretien, un atout de taille!

Pourquoi avoir choisi cette photo, qu’est-ce qu’elle représente pour vous?

C’est la photo officielle que j’ai fait prendre lorsque j’ai lancé Économies et cie. Je l’aime beaucoup parce qu’elle me ressemble. Elle est simple, sans flafla. Comme je porte rarement du maquillage, je l’ai choisi léger. Je ne voulais pas être méconnaissable. La seule fantaisie, ce sont mes cheveux. Ils n’ondulent jamais ainsi au naturel, mais comme j’avais une coiffeuse sous la main, j’ai décidé d’en profiter!

 Écoutez l’entrevue de Julie Philippon, à Radio-Canada, où elle explique d’où vient ce projet #30couleurs

Qu’aimeriez-vous dire à la personne de votre choix (vous ado, à un enfant, un adulte signifiant, un passant, etc.)

Un jour, ma fille est allée à une remise de prix. Elle avait choisi de ne pas enfiler de robe comme ses camarades. Elle a eu une réflexion pleine de sagesse. « On nous remet des méritas pour féliciter qui on est. Pourquoi faudrait-il se déguiser en quelqu’un d’autre pour aller le chercher? » Alors voilà ce que j’aimerais vous dire à tous : soyez vous-mêmes, c’est pour cela qu’on vous aime.

Nathalie Côté

Journaliste indépendante et rédactrice en chef d’Économies et cie

 

Et vous, quelle est votre histoire? 

  • Pour suivre Nathalie, visitez sa pages Facebook ici et ou son compte Twitter
  • Lisez l’histoire de Jennifer Doré Dallas, ici, celle de Blaise  ou celle d’Edith
  • Pour toute demande, écrivez-nous à 30couleurs@gmail.com
Les 30 couleurs de la diversité CORPORELLE, c’est quoi ?/mamanbooh

Les 30 couleurs de la diversité CORPORELLE, c’est quoi ?

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This