0

Diversité corporelle: l’histoire de Jaime

Diversité corporelle: l'histoire

En quoi le sujet de la diversité corporelle  important pour vous ?

Je trouve que c’est un sujet très important. Même à mon âge, il y a des moments où je suis très dure envers moi-même, où je lutte contre les supposés standards ou critères que l’on s’impose soi-même ou que nous voyons dans les magazines, dans société. L’acceptation de soi est une notion très importante et j’essaie de l’aborder, beau temps, mauvais temps, car je crois que c’est un combat pour plusieurs.

Prendre le temps de partager quand ça va moins bien ou très bien démontre que nous sommes humains, que nous avançons du mieux que l’on peut. En tant que mère d’une fille, j’ai l’impression que ça m’interpelle encore plus. Loin de moi l’idée de paraître sexiste, au contraire : mais c’est un fait, les filles sont habituellement plus enclines à se poser des questions, à vouloir ressembler à une normalité qui ne devrait pas exister. En fait, la normalité qui devrait exister est celle d’une femme en santé et bien dans son corps.

 Écoutez l’entrevue de Julie Philippon, à Radio-Canada, où elle explique d’où vient ce projet #30couleurs

Quelle était votre relation avec votre corps pendant l’adolescence ? Au début de votre vie de jeune adulte ? Maintenant ?

À l’adolescence, j’avais une belle relation avec mon corps. En fait, la relation était quasi non existante, car je vivais tout simplement ma vie. Je ne m’en faisais pas avec ça. Arrivée à l’université et maintenant dans ma vie adulte, comme j’expliquais un peu plus haut, c’est un combat constant, un travail continu. Je suis sur la bonne voie, mais ça m’arrive d’avoir des rechutes, de vivre des moments plus difficiles. Avec les années, je désire me sentir bien. Je veux être en santé. Je veux avoir l’énergie pour accomplir tous les projets en cours et les rêves qui m’habitent. Alors, je prends soin de moi. De mon corps. De ma tête. De mon esprit. Je suis loin de ressembler à un top model, mais c’est correct. Je m’assume. J’apprends à m’accepter et à m’aimer comme je suis. Même quand je suis SPM. Ha! Ha! Ha!

Pour ne rien manquer de notre projet, recherchez le hashtag #30couleurs ou cliquez ici ! 

Quelle partie de votre corps préférez-vous et pourquoi ?

La question qui tue. Je n’ai pas une partie préférée, mais j’aime ma petite taille, mes mains délicates et mes grands yeux bruns. J’aime aussi mes cheveux bruns et mes taches de rousseur qui ont toujours rendu mon visage unique.

Diversité corporelle: l'histoire

J’ai la meilleure des intentions et je fais du mieux que je peux.

Pourquoi avoir choisi cette photo, qu’est-ce qu’elle représente pour vous ?

Cette photo représente une Jaime qui ose. Qui ose porter de la couleur. Qui ose se faire voir. Avant, quand je ne m’aimais pas, je portais des couleurs foncées afin d’être ni vu ni connu.

Lisez l’histoire de l’investigatrice, Julie Philippon, publiée sur le Huffington Post

Qu’aimeriez-vous dire à la personne de votre choix (vous ado, à un enfant, un adulte signifiant, un passant, etc.)

Un rappel pour moi et les autres.

On ne peut pas changer le monde. Mais on peut faire une différence en ayant une bonne attitude, en étant empathique et en montrant l’exemple.

En ce qui concerne la diversité corporelle, l’important, c’est de prendre soin de soi. De nous au complet. Puis de s’assumer dans nos choix, dans nos décisions. De s’aimer. Si on tombe, tant pis. On se pardonne et on se relève. On continue notre chemin en ayant la meilleure des intentions et en faisant de notre mieux.

Qu’est-ce qu’on pourrait bien demander de plus?

Jaime Damak

Blogueuse, chroniqueuse

Et vous, quelle est votre histoire? 

  • Pour suivre Jaime, visitez  sa page Facebook et son compte Instagram
  • Lisez l’histoire de Jennifer Doré Dallas, ici, celle de Blaise  ou celle d’Edith
  • Pour toute demande, écrivez-nous à 30couleurs@gmail.com
  • Crédit photo Robbie photographie
Les 30 couleurs de la diversité CORPORELLE, c’est quoi ?/mamanbooh

Les 30 couleurs de la diversité CORPORELLE, c’est quoi ?

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This