0

Diversité corporelle: l’histoire d’Anne-Marie!

Je m'm!

En quoi le sujet de la  est important pour vous ?

Ce sujet m’interpelle tout particulièrement, car j’ai passé plus de 25 ans de ma vie à essayer de perdre 25 livres. Tout ce que j’ai perdu c’est.25 ans. J’ai finalement compris que je ne serais ni mince ni particulièrement en forme et que ça n’était pas grave tant que j’étais en santé.

Pour ne rien manquer de notre projet, recherchez le hashtag #30couleurs ou cliquez ici ! 

Quelle était votre relation avec votre corps pendant l’adolescence ? Au début de votre vie de jeune adulte ? 

Jeune, j’étais complexée parce que toutes mes amies commençaient à avoir des seins mais pas moi. À 14 ans je me suis mise à être plus consciente de mon corps que jamais, mais aussi à engraisser. C’est là que j’ai commencé à tout essayer pour maigrir : régimes, exercices, privation, etc. ; j’étais convaincue que je devais être plus mince pour être plus jolie.

Quand je regarde mes photos aujourd’hui, je me demande bien qu’est-ce que j’essayais de perdre au juste! Plus vieille, j’ai commencé à avoir un corps avec lequel j’étais plus à l’aise, mais mes grossesses m’ont laissé du mou et du gras difficile à perdre et j’ai recommencé le yoyo des régimes et exercices.

Lisez l’histoire de l’investigatrice, Julie Philippon, publiée sur le Huffington Post

Maintenant ?

À la fin de ma trentaine, j’ai décidé de faire la paix avec tout ça et de n’essayer que d’être en santé. J’ai vu des amies et de la famille mourir tellement trop jeune et j’ai enfin compris que la vie est trop courte pour se priver des petits bonheurs de la vie et passer celle-ci à essayer de rentrer dans du linge destiné à des femmes qui n’ont clairement ni mes courbes ni mon métabolisme. J’ai décidé de mordre dans la vie, mais aussi dans le morceau de chocolat!

Diversité corporelle: l'histoire d'Anne-Marie

« Ne regrette pas de vieillir. C’est un privilège que tous n’ont pas. »

 

Quelle partie de votre corps préférez-vous et pourquoi ?

J’aime beaucoup mes yeux, que je tiens de ma grand-maman. J’aime bien aussi être grande et avoir de longues jambes. Bizarrement, ces seins que je n’aimais pas étant jeunes, je les aime beaucoup plus maintenant que je suis plus vieille. Non seulement ils m’ont permis de nourrir mes deux beaux enfants, mais en plus, le fait qu’ils soient petits les aident à défier la gravité qui vient avec l’âge. 😉

Pourquoi avoir choisi cette photo et qu’est-ce qu’elle représente pour vous ?

J’avais pris cette photo justement pour montrer mon corps avec toutes ces imperfections que j’ai appris à accepter et même aimer. Je l’avais postée avec des légendes relatant ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas sur la photo (ci-jointe) et j’ai reçu une tonne de messages de femmes me remerciant de montrer la vraie vie. On m’a aussi saluée pour mon courage et, bien que j’ai apprécié et compris pourquoi on me disait ça, je me suis dit qu’on vivait dans un monde bien étrange,que le courage c’est d’être vrai…

Qu’aimeriez-vous dire à la personne de votre choix : vous ado, un enfant, un adulte signifiant, un passant, etc.

Ce que je dirais, c’est à ma fille. Je lui dirais ceci : « Ma belle grande fille, ne laisse jamais PERSONNE te dire ce qui est bien ou mal concernant ton apparence puisque l’important est, et seras toujours, que TU te sentes bien et que tu te plaises à TOI. N’essaie pas d’être parfaite, personne ne l’est de toute façon, mais essaie plutôt d’être parfaitement en accord avec la personne que tu es. T’es belle comme t’es. »

Anne-Marie Dupras

Humoriste et auteure

Ma vie amoureuse de Madre, Moments de Maman, Le Projet Stérone

Et vous, quelle est votre histoire? 

  • Pour suivre Anne-Marie Dupras,  visitez son site ou  suivez sa page Facebook
  • Lisez l’histoire de Jennifer Doré Dallas, ici, celle de Blaise  ou celle d’Edith
  • Pour toute demande, écrivez-nous à 30couleurs@gmail.com
  • Crédit photo: Isa Photographie
#30couleurs

 

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This