0

Diversité corporelle: l’histoire d’Alexandra!

Diversité corporelle: l'histoire d'Alexandra!

En quoi le sujet de la diversité corporelle est important pour vous ?

La diversité corporelle est ultra importante pour moi. C’est une façon de sensibiliser les gens sur les différences, tant pour la couleur de la peau que pour la forme des corps. De montrer l’exemple aux jeunes qu’il n’y a pas un corps plus parfait qu’un autre et de créer aussi un sentiment d’inclusion pour tout un chacun.

La diversité corporelle, c’est aussi voir quelqu’un qui nous ressemble dans un magazine ou dans un autre média et se dire « Wow ! il/elle est beau/belle ! » et réaliser que nous sommes comme eux, donc que nous le sommes tout autant.

La diversité corporelle est tellement importante pour moi, que j’avais même créé un webzine sur le sujet (le l’ai vendu et il a quelque peu changé de vocation depuis) et participé à une campagne d’acceptation de soi avec Sans culotte ni tabou.

Pour ne rien manquer de notre projet, recherchez le hashtag #30couleurs ou cliquez ici ! 

Quelle était votre relation avec votre corps pendant l’adolescence ?  

Je crois que mon rapport avec mon corps allait somme toute bien. Je n’avais pas de grands complexes, même si je ne cadrais pas dans les standards de la société. Bien sûr, je détestais mon acné et certains journées c’étaient mes courbes, mais j’ai eu la chance d’avoir des parents très pro-acceptation du corps. Ça m’a servie. Énormément. Ce n’était pas l’amour fou, mais ce n’était pas de la haine non plus.

 Écoutez l’entrevue de Julie Philippon, à Radio-Canada, où elle explique d’où vient ce projet #30couleurs

Au début de votre vie de jeune adulte ?

Ce moment de ma vie n’est pas très loin. Haha ! Je crois que c’est là où j’ai le plus apprécié mon corps. J’ai eu pendant quelque temps un poids quasi santé et je me sentais bien dans ma peau. Même quand j’ai pris quelques livres, ça allait bien. Je me sentais en confiance et je pense que ça part énormément de là. Sauf qu’en même temps, j’avais un rythme de vie assez «malsain», si on peut dire, entre l’école et le travail à temps plein… C’est bien d’être près d’un poids santé (qui n’est pas le même pour tout le monde), mais pas à n’importe quel prix.

Maintenant ?

C’est un peu plus en montagnes russes.  Des jours ça va, des jours ça va moins. À la suite d’un accident de voiture, j’ai complètement arrêté de bouger ou presque. Il va sans dire que j’ai pris un peu de poids et je me suis fait prendre au piège de « faudrait je perde du poids » et de la comparaison. Disons simplement que la confiance est un peu moins présente et que je travaille à la retrouver.  Mais mon corps, je l’aime et j’apprivoise sa nouvelle « forme » qui n’est pas si différente que ça. La diversité, c’est aussi dans la projection de notre propre corps et notre regard envers ce dernier.

Diversité corporelle: l’histoire d’Alexandra!

Quelle partie de votre corps préférez-vous et pourquoi ?

Ha ! ha ! Mes seins. C’est le seul endroit qui ne m’a jamais causé de complexe. Je trouve qu’ils sont proportionnels à ma shape et vont bien avec moi. Aussi simple que ça.

Lisez l’histoire de l’investigatrice, Julie Philippon, publiée sur le Huffington Post

Pourquoi avoir choisi cette photo, qu’est-ce qu’elle représente pour vous ?

La sérénité, je crois. À l’époque, beaucoup de choses changeaient dans ma vie et je m’apprêtais à vivre de grosses montagnes russes et je ne le savais pas. J’aime ce que je projette. La douceur, la sérénité, le pétillant dans les yeux, la confiance en la vie. C’est aussi un regard différent sur la femme que je suis.

Qu’aimeriez-vous dire à la personne de votre choix (vous ado, à un enfant, un adulte signifiant, un passant, etc.)?

Si je pouvais dire quelque chose à l’ado que j’étais, ce serait « Fonce, il y a de belles choses qui t’attendent. Fonce et continue de poser tes questions. Même si ça dérange. Peu importe le poids que tu auras, peu importe ce que les gens diront de toi, tu es belle, inspirante et talentueuse. Ne les laisse pas t’arrêter, pis surtout, aime la fille hors des sentiers que tu es. »

Alexandra Philibert

Créatrice de contenu, chargée de contenu web, entrepreneure, auteure

Et vous, quelle est votre histoire? 

  • Pour suivre Alexandra, visitez ses pages Facebook ici et
  • Lisez l’histoire de Jennifer Doré Dallas, ici, celle de Blaise  ou celle d’Edith
  • Pour toute demande, écrivez-nous à 30couleurs@gmail.com
#30couleurs

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This