0

Rentrée sans chi-chi: 5 trucs de Mme Marie-Philippe, orthophoniste!

Cette année, pour la rentrée, j’ai fait appel à des personnes de mon entourage pour leur demander leurs meilleurs trucs, voici ceux de mon amie Marie-Philippe Rodrigue, orthophoniste, qui partage, sur ses différentes tribunes, plusieurs trucs et astuces tout au long de l’année!

Mes 5 trucs pour reprendre les devoirs sans trop de chi-chi

Les devoirs sont souvent source de conflits à la maison et sont jugés désagréables tant pour les parents que pour les enfants. Cela est, d’un certain point de vue, compréhensible. Les enfants ont passé la journée à l’école à travailler et à se concentrer et ils ont souvent besoin de temps pour eux avant d’amorcer le deuxième round qui est la routine du soir. C’est d’autant plus difficile pour
les enfants qui présentent des difficultés et des troubles d’apprentissage.

Les devoirs et leçons font partie de la réalité scolaire et de notre quotidien.  Ainsi, plutôt que de les redouter, pourquoi ne pas mettre en place, dès le début de la rentrée scolaire, une organisation qui fera partie de la routine et qui rendrasûrement la période des devoirs et leçons plus agréable pour tous.

Je vous partage ici quelques trucs qui pourraient vous aider à favoriser les apprentissages de vos enfants et surtout, à rendre le tout « amusant ».

1. Intégrer les devoirs et leçons dans la routine sans y déroger

Comme pour l’heure du dodo, le brossage des dents ou le temps de télévision en soirée, le temps accordé aux devoirs et leçons devrait être clairement établi dans l’horaire et le plus possible respecté.
Si votre enfant trouve cette période particulièrement difficile, prenez un moment avec lui avant la rentrée ou au début de l’année pour voir quel serait le meilleur moment dans la soirée/semaine pour faire les devoirs selon lui. Peut-être est-ce qu’il n’aime pas faire ses devoirs seul et préfère vous attendre. Peut-être a-t-il besoin d’une petite période en arrivant de l’école pour décompresser et se changer les idées. Bref, discutez ensemble des besoins de votre enfant et de l’horaire de la semaine pour accommoder tous les partis. Par exemple, si vous convenez qu’il aura droit à 30 minutes en arrivant de l’école avant de commencer ses devoirs, déterminez aussi ensemble à quelles activités il aura droit et assurez-vous que le temps alloué sera bien respecté.
Il sera plus facile ainsi d’intégrer les devoirs, car la décision de les faire à un moment précis viendra non seulement de vous, mais aussi de votre enfant.

 2. Aménagez un espace dédié spécifiquement aux devoirs

L’endroit de prédilection pour faire les devoirs semble la table de la cuisine. Mais est-ce vraiment l’endroit idéal pour votre enfant?
Il est vrai que d’avoir son enfant près de soi dans la cuisine permet de jeter un œil surlui et de s’assurer qu’il fait vraiment ses devoirs en plus d’être accessible s’il a des questions. Toutefois, les bruits que font les appareils électroménagers, le petit frère et la petite soeur qui jouent tout près et le téléphone qui sonne sont tous susceptibles de distraire votre enfant et de perturber la période des devoirs et leçons. Cela peut être particulièrement dérangeant si votre enfant présente des difficultés attentionnelles.
Ainsi, n’hésitez pas à aménager un endroit exclusivement prévu pour les devoirs et leçons avec votre enfant. Demandez-lui où est-ce qu’il se sentirait le plus concentré (tout en émettant vos conditions évidemment). Si vous sentez votre enfant suffisamment responsable, peut-être pourrez-vous installer un petit bureau dans le salon (sans accès aux écrans) et le laisser faire ses devoirs seuls puis les vérifier par la suite.
Si la cuisine est véritablement la meilleure option pour vous, veillez à réduire les distractions. Il peut être intéressant d’aménager la table avec des éléments amovibles qui permettront à votre enfant d’être plus concentré et à vous de maintenir une certaine surveillance. Vous pouvez faire un petit panneau à partir d’un coroplast plié en 3, ce qui limite les distractions visuelles.
Pour les distractions sonores, éteignez la sonnerie du téléphone pendant cette période et invitez le petit frère et la petite sœur à faire des jeux de tables calmes ou travailler dans des cahiers adaptés à leur âge à la table aussi. Ainsi, tout le
monde « fait ses devoirs » en même temps.

3. Prévoyez une pause avant ou pendant les devoirs

Souvent, les enfants arrivent à la maison fatigués de leur journée à l’école et les devoirs ne sont pas ce vers quoi ils se précipitent d’emblée. Pensez à ajouter un peu d’activité physique pour leur changer les idées et donner une pause à leur esprit. Et pourquoi pas le faire avec eux! Ça fera du bien à tous.
Ainsi, si vous avez convenu de ne pas commencer les devoirs dès leur retour de l’école, invitez-les à aller jouer dehors un petit 30 minutes. S’il ne fait pas beau, on sort notre imagination et on joue à des activités ensemble. Ensuite, l’enfant sera plus
disposé à faire ses devoirs.
Si la période de devoirs et leçons est longue pour votre enfant, n’hésitez pas à prévoir une petite pause entre deux devoirs ou entre les devoirs et leçons par exemple. Prenez un petit 10-15 minutes pour faire autre chose. Ce peut être de faire un tour de rue à pied ou à la course, de sauter à la corde, de se balancer, de mettre des chansons et danser un peu, etc. Le but est simplement
de s’accorder une petite pause pour mieux repartir.
Une publication partagée par MariePhilippe Orthophoniste (@mp.orthophoniste) le 24 Juil. 2017 à 8h27 PDT

 

4. Variez les façons de travailler les leçons

Quand vient le temps de faire les leçons, on a souvent tendance à conserver nos habitudes et à demander à l’enfant d’écrire ou d’épeler les mots ou encore de nous donner la réponse à un calcul mental.
Toutefois, ce n’est peut-être ni la façon la plus efficace ni la façon la plus amusante pour votre enfant de retenir ce qu’il doit apprendre. Variez la façon dont vous demandez ses leçons à votre enfant. Utilisez différents médiums comme des jeux de société, la tablette, etc. Ainsi, vous aurez du plaisir tout en vous amusant.
J’ai d’ailleurs un billet sur mon blogue où je présente diverses façons d’utiliser les lettres magnétiques notamment pour travailler les mots de vocabulaire et un autre où je présente des options pour vous amuser avec la fameuse tour Jenga pendant les leçons.

5. Saisissez les occasions pour apprendre

Plusieurs occasions sont bonnes pour apprendre au quotidien outre la période consacrée aux devoirs et leçons.
Vous jouez à un jeu de société avec l’enfant? Profitez-en pour lui faire calculer les points afin de travailler le calcul mental. Vous faites une recherche sur l’ordinateur? Laissez-le écrire les mots de sa recherche. Demandez-lui de vous trouver le produit le moins cher parmi X produits à l’épicerie…
Bref, toutes les occasions sont bonnes pour réinvestir les apprentissages faits à l’école. En prime, votre enfant réalisera que ce qu’il apprend ne lui sert pas qu’à avoir de bons résultats scolaires, mais présente une utilité au quotidien. Cela rend souvent l’apprentissage beaucoup plus significatif.

Et vous, quels sont VOS trucs pour une période de devoirs et leçons harmonieuse ?

 

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This