0

Rentrée: 5 trucs de Lucile, orthopédagogue!

Cette année, pour la rentrée, j’ai fait appel à des personnes de mon entourage pour leur demander leurs meilleurs trucs, voici ceux de Lucile Denysorthopédagogue en milieu scolaire, qui partage, sur ses différentes tribunes, plusieurs trucs et astuces tout au long de l’année!

Les astuces de Lucile pour amorcer une bonne rentrée scolaire

La fin du mois
approche et l’on voit déjà les fournitures scolaires dans les rayons des
magasins; tout ceci annonce la rentrée scolaire.
C’est un moment
fébrile pour parents et enseignants. Comme orthopédagogue, nous allons
retrouver d’anciens élèves que nous suivions auparavant, mais aussi de
nouveaux.
Pour moi, la collaboration entre l’équipe-école et les parents est
très importante, car nous désirons le bonheur et la réussite de chacune de ses
têtes blondes. Voici donc des astuces pour amorcer une bonne rentrée
scolaire:

1. Contactez les intervenants

 

Pendant l’été, l’enfant mûrit, il a eu de nouvelles expériences ou il a fait de nouveaux apprentissages. Communiquez avec l’orthopédagogue ou l’enseignante titulaire ce qui a été observé, faites-nous part de nouvelles stratégies ou moyens qui sont bénéfiques pour votre enfant. Par exemple, Paul utilise un nouvel objet/moyen pour gérer son stress.

 

« Si votre enfant continue le service de
soutien en orthopédagogie, n’hésitez pas à contacter l’orthopédagogue de l’école
pour faire une mise à jour depuis le mois de juin. »

Les passions de votre enfant peuvent être aussi une
information précieuse pour nous, car cela peut nous aider à le motiver, à lui
choisir des livres  ou des activités
personnalisées.
2. Informez des progrès ou des suivis
Si
votre enfant a eu un suivi personnalisé pendant l’été avec un tuteur ou un
professionnel, il est important d’en informer l’équipe-école: toutes nouvelles informations à ajouter au dossier de votre enfant est un plus pour nous. Que ce soit un nouveau diagnostic ou un suivi par un
professionnel, il est bon de nous fournir directement une feuille résumant les
objectifs atteints cet été ou le rapport émis par le professionnel. Sachez que
cela reste votre libre arbitre de nous le mentionner.

3. Partagez tout changement qui pourrait avoir un impact

Si un accident,
une séparation ou un décès a eu lieu et peut avoir un impact pour votre enfant,
je vous encourage à le mentionner, de façon privée, auprès de l’équipe-école
qui entoure votre enfant.
 

 

Vous pouvez suivre Lucile sur Instagram en cliquant sur la photo!

4. Communiquez avec l’école

Afin de
faciliter la communication, en particulier pour la rédaction et la transmission
du plan d’intervention, informez-nous de la meilleure façon de vous joindre
(courriel? téléphone? message sur le répondeur? message texte?).

« Des
recherches ont montré que la communication par courriel était un des moyens les
plus efficaces; néanmoins, il faut aussi considérer que les enseignants n’ont
pas toujours beaucoup de disponibilités pour répondre la journée même. »

Aussi,
vous pouvez mentionner que vous aimeriez avoir des documents pour aider votre
enfant à développer des stratégies de travail (vidéos, papier) afin de faire le
pont entre l’école et la maison.
Personnellement, je communique plus par
internet que par téléphone. J’aime savoir avant la rédaction du plan
d’intervention la «perception» des parents sur leur enfant (ses
forces, ses défis, comment se passent les devoirs à la maison en général?  L’implication de la famille, etc.).

 

5. Préparez-vous aux rencontres

Voici une liste pour se préparer pour la rencontre du plan d’intervention (PI), autant pour comment ça se passe à la maison que pour des questions qui pourraient être apportées lors de la rencontre. Vous pouvez la télécharger ici.

 

Rentrée: 5 trucs de Lucile, orthopédagogue! Mamanbooh Julie Philippon

 

Cela peut
paraître frustrant d’avoir l’impression de répéter toujours les mêmes
informations auprès des professionnels de l’équipe-école, ce que je comprends.
Cependant, même si l’on prend le temps de lire les dossiers des élèves, la
passation d’informations peut être difficile due à plusieurs facteurs comme un
départ ou une arrivée, le manque de temps pour partager les données, etc.
Et vous, quels sont vos trucs?
Lucile Denys

 

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This