0

Autisme: la couleur d’Antoine #30couleurs

Lisez comment et pourquoi ce projet est né, ici chez Yoopa, pour ne manquer aucun texte cliquez ici, merci!

Autisme: la couleur d'Antoine #30couleurs
Anne-Marie Le Gouill, la maman d’Antoine – crédit photo Lucila E Guerrero

Les couleurs de l’autisme est une initiative pour faire connaître et briller les différentes couleurs, toutes uniques, de l’autisme, pendant le mois d’avril. Après l’histoire de Maëlle et d’Édouard, nous vous présentons un texte d’Anne-Marie Le Gouill, la maman d’Antoine.

Les couleurs d’Antoine

En tant que parent d’enfant différent, nous
reprochons souvent aux autres de ne pas comprendre ce qu’est l’autisme, mais
nous sommes pourtant passés aussi par ces idées préconçues de l’autisme et par
les mêmes incompréhensions.  Les 30
couleurs de l’autisme décrit bien cette condition, car le spectre de l’autisme
est vaste et par moment insaisissable.

Un langage précoce

Même les spécialistes qui ont diagnostiqué mon fils
lui ont donné un pronostic plus encourageant qu’il ne l’était en réalité.  Antoine a reçu le diagnostic d’Asperger à
l’âge de 5 ans car il savait lire depuis qu’il avait 2 ans et demi.  Et bien que son langage ne fût pas
« normal », car il se composait à 95% d’écholalie différée, l’apparition
de son langage ne présentait pas de retard. 
Antoine a prononcé son premier mot à 4 mois.

C’était mon premier enfant et bien qu’il ne semblât
pas avoir d’intérêt pour les autres, je le trouvais surdoué dans certains
domaines.  Je me disais donc :
« Il est intelligent, il va surement rattraper ses retards ».  Et je n’étais pas la seule à le penser, les
spécialistes me disaient exactement la même chose.

Des retards de plus en plus marqués

Nous avions tous faux.  Il a évolué à son rythme, mais ses retards
prenaient de plus en plus d’écart avec les autres jeunes de son âge.  En général, Antoine ne manifeste pas le
besoin de communiquer.  Il n’a pas de
conversation et se fâche si on lui pose trop de questions. Le langage abstrait
reste toujours un mystère pour lui ainsi que la vie en général.
Autisme: la couleur d'Antoine #30couleurs
Il demande de la surveillance constante, nuit et
jour.  Comme il ne perçoit pas la vie de
la même façon que nous, il se met souvent en danger.  Cette incompréhension se manifeste par des
crises et beaucoup d’anxiété.

Durant toutes ces années, j’ai essayé d’entrer en
communication avec lui.  J’ai tenté de
mettre un pied dans son univers et j’y suis parvenue par le dessin.  Lorsque je désire lui passer un message
important, je lui écris ou lui montre un dessin et je capte immédiatement son
attention.  Son monde est rempli de
dessins animés et d’histoires farfelues. Je suis donc passée par ses intérêts
pour communiquer avec lui.

Des pictogrammes à la rescousse

Aujourd’hui, des milliers d’enfants à travers le
monde utilisent des pictogrammes à l’image d’Antoine pour communiquer.  Je suis fière de mon travail, mais surtout du
fait que mon enfant ait fait une différence et ce, à cause de sa différence.

Vous dire que je ne trouve pas
cela difficile serait vous mentir, je suis fatiguée par toutes ces nuits
blanches et toutes ces crises. Le futur m’effraie aussi énormément.  Que va-t-il devenir quand je ne serai plus
là?

Mais un jour alors qu’Antoine était tout petit, il
avait à peine 4 ans, je lui ai demandé (sans attendre de réponse en
retour) : « Pourquoi m’as-tu choisi comme maman? » Puis, à ma
plus grande surprise, il me répondit : « C’est le bon Dieu, Antoine
est tombé du ciel pour maman! ».  Je
me suis donc donné la mission de ne pas le décevoir et depuis ce jour cet
instant m’accompagne dans tous mes moments difficiles.
À tous, je vous souhaite,
un bon mois de l’autisme
Anne-Marie, maman d’Antoine

Et vous, quelle est votre couleur?

CatherineNadia et Julie, cofondatrices
Les couleurs de l'autisme " #30couleurs Julie Philippon Mamanbooh
Nous remercions Valérie Bouchard, de Minimo motivation ludique pour le logo.

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This