2

Est-il trop tard pour se souhaiter une bonne et belle année?

Dites-moi, alors que demain, nous serons déjà en février, est-il trop tard pour envoyer mes voeux pour 2017?

Est-il trop tard pour se souhaite une bonne et belle année?
Pour 2017, qu’est-ce qu’on vous souhaite? Qu’on se souhaite?

Chaque automne, j’ai de bonnes intentions, je me dis cette fois-ci, ce sera la bonne, puis le mois de décembre passe, je reçois du courrier, je vois les cartes arriver, mais impuissante, débordée ou dépassée par mille choses, j’arrive au 1er janvier et je réalise que , « ha! Zut! Il est trop tard pour mes belles cartes achetées avec un motif aux couleurs du temps des fêtes ». Je vais les remiser qu’à l’an prochain.

Pleine de ressources, je me dis, « pas grave Julie, tu n’es jamais bonne avec les fins, tu préfères les débuts, alors on va faire un truc pour souligner la nouvelle année! ».

Je me mobilise quelques jours, j’y pense, je crée, j’imprime, je teste, je commande, je vais chercher ma commande, je m’assure que j’ai tout en main pour poster mes cartes et…rien.

Fudge!

On est à la fin du mois et malgré mes bonnes intentions, le fait d’avoir fait une liste de TO DO incluant cette action n’a pas aidé, j’avais le désir de, l’obligation de, mais chaque fois que je me suis attablée, il y a eu une urgence ou un changement de plan majeur.

Même hier, j’étais très motivée, prête. après ma grosse journée du lundi, les devoirs des cocos, mon souper dans le four en même temps que les muffins choco-banane, j’étais pour remplir ma MISSION!

Sauf que ça a bogué dès le retour des enfants, alors que j’ai eu droit à une crise majeure, s’ils avaient été plusieurs, on aurait pu appeler ça une émeute. Pff! « On ne fera pas de devoirs, bon! »

…..

Ils ont fait des devoirs, ils ont mangé, joué, relaxé, se sont lavés, mais après, moi, j’étais « capoute ». Vidée. Découragée. Je me suis même enfuie porter le recyclage et les vidanges pour pleurer en paix, seule dans mon coin.

Une fois au lit, avec des « maman, je t’aime, on recommence à zéro, ok » et des « ce n’est pas ma faute ». Je me suis couchée en boule, dans le creux de mon lit, dans le noir, cachée sous ma couette pour essayer de retrouver mon souffle et me calmer.

Ça m’a pris une heure. J’avais mal partout, je suis allée saluer mon chum qui venait d’arriver, j’ai regardé la cuisine qui ressemblait à un champ de bataille, j’ai commencé à ranger puis je me suis dit, « d’la marde », je suis allée me coucher pour vrai.

Pas de carte, pas de boulot ce soir, juste un grand vide noir, creux, froid et humide. Je me suis endormie en me répétant, « Fille, demain, ça ira mieux, ça va toujours mieux, dors, etc. »

On est déjà demain, le 31 janvier, j’ai mes cartes qui me narguent, je me sens poche de ne pas avoir terminé ce projet et je vais m’y mettre maintenant.  J’ai un peu peur du jugement, je sais que je me mets moi-même de la pression, que c’est un choix, pas une obligation, etc.

…..

Alors, dites-mois, est-il trop tard? Parce que j’ai aussi pensé vous offrir une version PDF à compléter vous-mêmes. Le genre de chose que moi, j’apprécie. Aimeriez-vous l’avoir?

Est-il trop tard?

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This