3

Mes faux jumeaux!

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram

Mes enfants ont 19 mois de différence, ma plus vieille a un retard de développement (elle est suivie pour ça, mais rien de grave pour le moment) en plus de ses nombreux défis, mon fils, est présentement en plein croissance alors que l’été dernier, il avait perdu 6 livres suite à des problèmes de santé et une mauvaise médication.

Depuis quelques années déjà, je qualifie mes enfants de « faux jumeaux »!

Mes faux jumeaux /oct. 2009 Crédit photo Julie Philippon

Ils mesurent et pèsent la même chose, en moyenne, depuis plus d’un an. Ils ont à peine quelques centimètres et grammes de différence. Comme ils ont un suivi médical serré, ils sont pesés et mesurés aux soixante jours en général. Quand un dépasse l’autre, le mois d’après, c’est le contraire!

Mes faux jumeaux à la bibliothèque/juin 2014 Crédit photo Julie Philippon *
Ils sont encore complices, bien que plus jeune, Fiston joue souvent au grand frère, il est plus autonome: il sait lire et compter, il est capable d’ouvrir portes, emballages et boîte de jus, de porter des choses plus lourdes, de prendre des petits objets avec ses doigts, etc.
Toutes des choses normales pour son âge (7 ans bientôt 8), mais qui sont encore de grands défis pour sa soeur plus âgée (9 ans), qui est en classe langage et ayant de grandes difficultés motrices, verbales et académique. 
En gros, elle ne sait lire que quelques mots, et encore…  Elle est capable d’ouvrir une porte une fois sur deux, elle a besoin d’aide pour s’habiller, elle confond sa gauche et sa droite et il lui arrive pleins de petits accidents parce qu’elle fonce dans les murs, se coince les doigts, se blesse en se grattant sans s’en rendre compte, etc.
Parfois, Fiston est impatient, il n’a pas le goût d’aider (il déteste le mot « service »), mais quand je ne suis pas là, on me rapporte qu’il veille sur elle et cela me fait chaud au coeur. Je sais que ça pourrait être lourd, mais je ne crois pas que cela l’est encore (je croise mes doigts) et j’espère être capable de les accompagner de mon mieux, le plus longtemps possible.
D’un autre côté, Fiston a plus de difficultés avec son comportement, la gestion de son stress, des émotions, de son impulsivité, etc. Alors, chacun leur tour, ils doivent composer avec les différences de l’autre… On dirait même qu’ils se donnent le mot, je me retrouve avec un matin difficile avec Fillette et le soir, c’est Fiston qui prend la relève!
Mais, je les aime tellement, ils sont ma plus grande motivation, mon plus beau cadeau et bien qu’ils me fassent vivre toutes sortes d’aventures (un peu trop à mon goût quand même), ils me font grandir à la vitesse « V ». 
Avec eux, à tous les jours, je suis une meilleure maman, une meilleure personne.

Et vous, est-ce que vos enfants se ressemblent?
Est-ce que vous avez parfois peur en pensant à l’avenir?

* Pourquoi une photo à la bibliothèque? Parce qu’ils adorent y aller et qu’hier, cachée dans les escaliers, je me suis amusée à les observer.

::Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This