2

Le mois des morts: ma grand-mère nous a quitté.

Les deuils se suivent.  Alors que je soulignais le départ de mon père  le 19 novembre vers 12h00, j’ai reçu un appel d’Ottawa, ma grand-mère n’allait pas bien.

Pendant que je me demandais si je laissais tomber toutes mes activités en allant lui rendre dernière visite (elle demeure à trois heures de route de chez moi) et que je cherchais des solutions pour y arriver, j’ai finalement reçu un autre appel, ma grand-mère était morte.

Jeanette Beaulieu, 95 ans.

Ma grand-mère avait 95 ans, elle était malade depuis plusieurs années et elle me ne reconnaissait plus depuis un bon cinq ans. Pendant le congé de Noël 2102, j’avais amené mes enfants la visiter. Cela avait été bien spécial de voir mon père dans un CHSLD et ma grand-mère dans un autre, chacun dans leur monde.

J’avais pris cette photo, elle ne ressemblait plus à ma grand-maman de mon enfance, tellement drôle, simple et de bonne humeur toujours portant ses cheveux fraîchement frisés aux bigoudis qui me faisaient si rire…

C’était une vieille femme usée, malade et fatiguée. Mais dans son regard, parfois une lueur apparaissait et  pour un instant, je la retrouvais. Je l’aimais beaucoup et je sais qu’elle m’aimait aussi profondément.

Je suis triste, mais consciente qu’elle est tellement mieux maintenant. Ma tante croit dur comme le fer qu’elle est avec mon père et mon grand-père, heureuse d’avoir retrouvé ses hommes.

Moi, je sais juste que son corps n’est plus alors que ma vraie grand-mère nous avait quittés il y a déjà plusieurs années.

Décidément, le mois de novembre porte bien son nom…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This