10

Ma vie comme un mauvais roman

Il me semble que ça ferait un bon titre pour un livre, non? Il m’arrive tellement de péripéties, c’est incroyable, je suis vraiment due pour une pause et, heureusement, je pars dans quelques minutes pour les Îles-de-la-Madeleine avec ma petite famille.

C’est la première fois que nous ferons un vrai voyage et que nous allons dormir au même endroit pendant 7 jours.  À chaque année, le premier but de nos vacances est de voir mon frère qui demeure loin, bien loin. Je l’aime, il m’aime, on s’aime, mais j’avoue qu’après 9 étés, on mérite vraiment de changer d’air.

Voici une vue de mon balcon arrière, cette terre ne m’appartient pas, mais le ciel, lui, me fait de rêver..
Crédit photo Julie Philippon

Devant ma maison, lorsque le soleil se couche, j’ai toujours l’impression de me retrouver ailleurs… Comme en Afrique. Crédit photo Richard Cormier

Aidante naturelle depuis plus de 2 ans, j’ai perdu mes repères depuis le décès de mon père, je ne réalise pas encore vraiment c’est quoi ça représente, ce que ça veut vraiment dire. Les enfants ont ressorti des albums photos et je revois cette homme aimé avec beaucoup d’émotion…

Bref, je trouve que  cet été, c’est compliqué. C’est compliqué mourir, c’est compliqué concilier travail-famille-boulot, c’est compliqué de prendre des vacances. J’en parle sur mon blogue chez Sympatico ici et .

Cet automne, j’ai des publications à plusieurs endroits, pas de grandes choses, mais j’ai hâte de vous en reparler. D’ici là, je pars loin de mon ordi, il n’y a ni télévision ni connexion internet où nous allons, ça va faire une vraie pause.

Je vous souhaite de profiter de ces dernières semaines avant la rentrée!
Je ne vous oublie pas, j’ai juste trop de choses dans ma tête en même temps.
-xox-

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This