3

Quand les enfants sont en congé, maman s’occupe (enfin) de ses papiers!

Pour ceux qui me suivent depuis quelques temps, vous savez déjà que ma vie est assez complexe, particulièrement depuis que je suis la mandataire de mon père atteint d’une maladie dégénérative mortelle.

Ce qui veut dire, qu’en plus de gérer l’administration reliée à toutes les démarches de deux enfants ayant des handicaps (formulaires-demandes-rapports-plans d’intervention-évaluations, communications, etc…), j’ai aussi tout le courrier de mon père qui arrive chez moi, j’administre ses biens (et ses comptes, ex. Vidéotron) et l’été dernier, j’ai même dû vider et vendre sa maison.
Concrètement, en un peu moins d’un mois, j’ai passé au travers ses factures des 40 dernières années. Mon père gardait tout, tout, tout! Pour moi qui ne suis pas très douée dans ce genre d’activité, ce fut un vrai supplice…  Il me faillait m’organiser: 
  • déméler toute cette paperasse (abonnements à des revues, des journaux, des factures, des contrats, 
  • définir ce que je devais garder ou pas
  • réunir tous les papiers légaux importants
  • détruire tout le reste
Pour y arriver, j’ai trouvé sur le net différents articles ici, ici et encore .   Mais dans la vraie vie, quand tu découvres à la fois des photos inédites, des petits secrets et des passions que tu ne connaissais pas de ton père, que tu tombes dans le jardin secret d’un autre, que tu redécouvres d’où tu viens, c’est émotivement un grand choc!

Quand en plus, après une seule journée, tes boîtes mises de côté sont pleine, tu commences à te décourager. Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de tout ça?  Au début, j’ai fait attention en envoyant au recyclage des choses sans importance, j’ai apporté d’autres sacs  chez moi (vivant à la campagne, j’ai une espace pour faire des feux et plus d’une fois, des amis sont venus y brûler papiers).
Mais, au rythme où les piles de boîtes s’accumulaient, j’avoue qu’à un certain moment, j’ai manqué de vigilance (de courage? D’énergie?).  J’ai commencé à surveiller les bacs de recyclage des voisins et j’allais les remplir un à la fois les journées des collectes sélectives.  Finalement, j’ai pu remettre les clés de la maison aux nouveaux propriétaires en repartant le coffre plein de « papiers plus importants » à conserver.

Il y a deux mois, deux fois plutôt qu’une, j’ai appris que mes cartes de guichets avec été clônées. Il y en a même une qui a fait le bonheur d’un vacancier au Mexique.  Que de pertes de temps et de démarches pour annuler le tout, retracer les éventuels vols, aller à la banque (je n’y vais jamais, vive les cartes et les guichets). Sans parler du stress et des questions: qui avait bien pu me faire ça à moi?  Après quelques recherches, j’ai découvert que c’est quelque chose qui était courant. Mais pour ma part, je me suis sentie volée, voir souillée. Beurk!

Depuis, je fais plus attention lorsque je paye avec mes cartes et côté paperasse, je me suis équipée d’un monstre: une déchiqueteuse des plus performantes! Oui! Oui. Elle est grosse, elle est laide, mais elle est efficace et ça  fait de jolis tortillons pour les bricolages des enfants. Je sais bien que dans les séries policières, ils arrivent à recoller les morceaux ensemble, mais comme je n’ai pas de grand secret, je pense que pour moi, c’est juste parfait!

Et vous, faites-vous attention à vos papiers? Avez-vous de la difficulté à les classer, les organiser? Comment les gérez-vous? Et pour les détruire, quel est votre truc? Aimeriez-vous vous aussi pouvoir utiliser une déchiqueteuse?

Décharge: j’ai reçu une déchiqueteuse de Fellowers en cadeau et ce texte n’engage que moi. 

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This