5

Moi, mes lutins ont beaucoup voyagé!

Hé! Oui! Comme je suis généreuse et que j’aime partager, mes lutins se sont beaucoup promenés depuis deux semaines.  Ils ont été faire un tour dans la classe de Fiston,  dans celle de Fillette et ils sont même venus dans ma classe!
Vous savez, prendre quelques minutes en fin de soirée, après une grosse journée, c’est comme faire une pause de ma vie et mettre un peu de fantaisie dans mes journées qui sont parfois si longues… J’aime tellement ça que j’ai aussi commencé à faire des petits tours dans le local de ma collègue à l’école.  Je laisse des petits mots au tableau blanc et ça fait bien jaser les enfants qui passent devant à chaque matin. 
De retour à la maison, les lutins ont fait des décorations de Noël personnalisées pour les enfants, une sorte de boule de Noël en forme d’ange avec à l’intérieur une photo de ceux-ci.  Les enfants ont bien aimé et c’est avec fierté qu’ils les ont déposés dans notre beau sapin.
Alors qu’hier matin, un beau dégât nous attendait dans la cuisine.  Les lutins avaient décidé de se faire des chocolats chauds en mettant de la poudre de cacao et des guimauves partout sur ma vieille cuisinière. Fiston était bien impressionné!  Curieusement, à chaque fois, Fillette se dépêche d’effacer les traces des lutins en rangeant les choses. À seulement 6 et 8 ans, ils sont en train de suivre des stéréotypes pourtant absents de notre demeure.
Voici le lutin que je souhaitais avoir au début.  C’est celui-ci que j’avais remarqué un peu partout sur les photos en provenance des États-Unis.  Je le trouve mignon, il me fait penser à Pinocchio! Mais comme j’ai découvert la magie des lutins à la fin novembre, il était trop tard pour en commander un en ligne et près de chez nous, il n’y en avait pas. 
Les lutins ne laissent pas beaucoup de monde indifférent, on aime ou on aime pas!  Au début du mois, j’ai même été surprises par les commentaires de certains.  Je me sentais jugée alors que moi, je ne faisais ça que pour mes enfants (et moi!), sans vouloir impressionner personne.  Je le partageais sur mes réseaux sociaux comme je le fais avec toutes mes activités depuis 4 ans, tout simplement.
Je me suis quand même bien questionnée, pourquoi mettre de l’énergie sur les lutins alors que j’en manque parfois au courant de mes journées?  Est-ce que je me mettais trop de pression?  Est-ce je cherchais à impressionner quelqu’un?  Après quelques jours de réflexion, j’ai réalisé que si j’avais quelque chose à supprimer dans mon quotidien, ça serait certainement les visites à l’hôpital pour les suivis de ma fille, les démarches pour mon père malade, les thérapies pour mes enfants, les appels pour obtenir tel papier ou tel rapport.
Mais, je garderais les lutins.  Je les garderais parce qu’ils apportent de le magie dans ma vie qui en manque parfois.  Je vais continuer, parce que le matin, les yeux de mes enfants brillent quand ils découvrent leurs petits mots. Je vais partager cette folie avec toutes les personnes qui en auront le goût. Quand mes lutins découchent, je ne suis pas déçue, j’ai une petite pause et en plus, je sais qu’ils sèment un peu de magie sur leurs passages.
D’ailleurs, après beaucoup de recherche, mon amie Martine a accueilli ses premiers lutins il y a quelques jours et je vous invite à suivre leurs aventures sur son blogue Blanlieusardises.  Les photos et les textes sont superbes, comme toujours!  Si jamais vous avez des histoires de lutins à nous partager, lâchez-vous lousse, ça fera certainement d’autres heureux et en cette période où les mauvaises nouvelles font la manchette, ça fait du bien, je vous le jure!

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This