7

La fierté d’une mère

Depuis 2 semaines, ma fille, ma princesse, ma championne surmonte ses peurs, ses angoisses et va rencontrer TomPouce.  Elle le soigne, le brosse, le récompense et surtout, le guide.  Ses « au pas » sont du miel pour mes oreilles, ses yeux brillent, son dos est droit, sa tête haute.

Alors que son petit frère est capable de pédaler tout seul, qu’il joue au soccer et qu’il fanfaronne sur ses exploits (il a aussi ses défis, mais ils sont qualifiés de modérés), Fillette a encore de la difficulté à accomplir des tâches de base de la vie quotidienne: manger, écrire, se brosser les dents ou les cheveux, s’habiller, se déshabiller, etc…

Camille et TomPouce

Ces r.v. hebdomadaires sont une bénédiction.  Alors que je questionnais mes voisins sur leurs trucs de jardinage, je me suis retrouvée à visiter l’écurie de nos 3e voisins (vous expliquer le lien serait trop complexe et gênant!).  Elle était plus propre que ma propre maison et ma fille est tombée en amour avec le poney de la place en me suppliant de prendre des cours.

Avec la proprio, nous avons convenu d’un premier essai le samedi suivant.   Pendant toute la semaine, ma fille m’en a parlée avant de se coucher.  Le jour « J », Nous nous y sommes rendus à pied, en famille.  Mon fils voulait lui aussi « faire du cheval », mais Jojo (ma belle voisine) le trouvait trop jeune.  Il s’est rabattu sur un immense balai et il était très heureux de nettoyer la place!

*****
Aujourd’hui, au magasin, elle m’a montrée une grosse brosse (comme celle pour les gros travaux domestiques). Je ne comprenais pas pourquoi (bon, elle était rose, mais encore?), puis elle a murmuré « TomPouce »…  Une nouvelle histoire d’amour est née.  
Après les chats, je peux dire que nous venons 
d’embrasser la zoothérapie avec un grand Z.
Mon bonheur n’a d’égal 
que celui de ma fille!
-xox-

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This