15

« Les grands bonheurs viennent du ciel, les petits bonheurs viennent de l’effort. »

Enfin, après presqu’un mois jour pour jour, nous avons finalement été faire notre première sortie familiale tous ensemble. Fillette avait particulièrement besoin de motivation et d’encouragements.

Elle a essayé toutes les tactiques: j’ai froid (il fait juste -1 degré), j’ai faim (on vient juste de manger des crêpes!), je suis fatiguée (on vient juste de partir) et finalement, j’ai peur (heu… De quoi?). Pas facile de rester patient dans une telle situation. On veut pas pousser trop ni accepter que Fillette reste toujours en arrière, nous souhaitons faire des sorties à 4, profiter le l’hiver et de notre belle région à notre façon.

Heureusement, nous avions une excellente motivation: aller observer la maison des castors et comme vous le savez probablement déjà, la fée des dents y logent parfois l’hiver quand le vent souffle fort. Alors, après beaucoup d’effort, nous y sommes arrivés! Fiston et Papabooh! ont traversé le barrage pour aller se promener dans le boisé et observer les troncs d’arbre rongés par les maîtres des lieux.
Fillette et moi, nous sommes restés sur le bord du ruisseau qui nous offrait un splendide paysage: cascades, glaces, barrages, etc… Et nous avons jasé « castor »! Elle était très attentive et quand nos hommes sont revenus, elle a pris les devant fièrement en suivant son papa. Bref, nous avons vécu un beau moment!
En pyjama, derrière chez nous… Oh! Est-ce que je vous ai dit comment j’étais heureuse dans notre maison-bonheur, comment j’apprécie cette nature, ces grands espaces, ces cieux qui n’en finissent plus? Ce n’est pas parfait, ce n’est pas toujours jojo, détrompez-vous, mais j’adore et je me concentre sur les bons moments. Aussi petits soient-ils!
C’est ma recette. Et vous?

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This