12

Petits bonheurs:: belles rencontres

Que m’inspire tous ces mots? Un pique-nique de blogueuses ainsi qu’un fin de journée où avec mes enfants, nous avons été accueillies comme de grands princes chez ma presque voisineMarie-Julie Parent. Ce soir, je vais rencontrer des mamans qui vivent avec un enfant épileptique alors que cette semaine, j’ai passé une merveilleuse soirée avec mes amies de notre blogue commun sur la dyspraxie.

Des fois, on a le nez dans le caca (désolée, je ne trouve pas d’autres expressions qui me parlent autant!), nos problèmes sont les plus gros, nos peines les plus importantes et l’espoir, le plaisir et la joie disparaissent de notre vocabulaire.

Notre quotidien est tellement lourd, qu’on se coupe, qu’on se ferme et qu’on se retire comme nous dicte notre instinct animal. On ne voit plus rien, on ne sent plus rien. On oublie même qu’autour de nous se joue des drames, que chaque famille, chaque couple, chaque personne porte en elle sa propre histoire, ses propres peines et ses propres deuils.
Puis, vient un moment où pour une raison ou une autre, on prend un certain recul, on souffre un peu moins, 0n trouve en soi juste assez de motivation ou d’énergie pour s’ouvrir un peu… Une phrase, un sourire, une citation, quelques heures de sommeil, un reportage, une image, etc… Qui déclenche un petit souffle. À peine perceptible, mais qui initie un mouvement, un changement, dans notre perception de notre réalité.
On sort de notre coquille, notre vision change, notre coeur s’ouvre et doucement, un certain recul s’installe. On souffre moins, on souffre mieux ou on s’y habitue? Je ne sais pas vraiment comment découvrir toutes ces petites choses qui font une grande différence dans notre perception de la vie, mais je peux vous assurez qu’elles sont positives.
De fil en aiguille, on lit, on partage, on écrit et finalement, nous rencontrons de nouvelles personnes avec qui nos échanges s’enrichissent mutuellement. Qui nous aident (souvent sans le savoir) à porter un regard différent sur la vie, notre vie. On reçoit, on donne, nos perspectives changent et on grandit. Grandir dans les épreuves est un cliché qui me fait souvent grincher des dents, mais je pense que je dois m’avouer qu’il y a un peu de vrai là-dedans…
Ce regard sur les autres, me fait du bien. J’aimerais bien l’étudier si cela s’enseignait. Découvrir comment les autres organisent (ou pas!) leur vie me fascine, ce sont les apprentissages qui me stimulent le plus présentement. Et si j’en fais un petit bilan, je réalise que présentement, les astres s’alignent et je rencontre de nouvelles personnes qui m’apportent beaucoup depuis que je m’ouvre un peu.
Les médias sociaux, ça ne change pas le monde, sauf que…
* Concrètement, il y a les Muses, les Dyspra-maman, les mamans-électriques, les blogueuses et amies virtuelles et réelles, à toutes, j’ai le goût de vous dire MERCI!!!

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This