10

De petits riens

Présentement, je suis en période d’hibernation, en plein cocon, pour réussir mon retour au travail et préparer notre futur déménagement. En général, ça va assez bien, mais je dois annuler des engagements (comme samedi soir dernier avec mes amis du secondaire que j’adore!), faire des petits siestes quand Papabooh! peut prendre la relève (je me lève très tôt, mais ça lui permet de dormir le matin, on fait une bonne équipe), m’organiser pour faire des repas faciles (en achetant des petits plats préparés par la bonne Pierrette) et accepter de parfois m’endormir en bordant les enfants…
J’ai plein d’idées de textes, de décorations, d’activités (pour mes élèves, mes enfants et moi-même) et de projets créatifs, mais je les mets de côté, bien au chaud dans mon petit panier. Je vais leur accorder un peu plus d’attention quand je serai officiellement une campagnarde. Mais d’ici là, je vais rester centrer sur l’essentiel (pas un défi facile pour moi, je suis facilement intéressée par tout ce qui m’entoure et c’est peu dire…).
Je vais donc continuer d’apprécier ces petits riens qui font une différence, ce rayon de soleil qui réchauffe mon auto par temps glacial, ce « je t’aime! » offert comme ça d’un de mes enfants, l’odeur des tomates quand je casse une tige, une première gorgée de café, un collier oublié dans le fond d’un tiroir qui va parfaitement avec ce nouveau chandail, une dernière goutte de lait alors qu’on en a bien besoin, une recette meilleure que prévue, un moment passé collé avec mes cocos, un déjeuner partagé avec mon amoureux, une belle lecture, etc…
Ce matin, en lisant Cyberpresse, je suis tombée sur un article de Rima Elkouri, Magnifique Survivante (2), qui parle d’une femme (mère de trois enfants) qui a miraculeusement survécu à un coma de deux mois suite à des complications de la grippe H1N1, qui a vu la mort de près et qui depuis, elle ne voit plus la vie de la même façon et ne veut plus attendre… Encore une belle lecture inspirante, même pas besoin d’acheter un livre et en plus, ça se lit en quelques minutes! Je vous laisse sur la fin de l’article…

« Et d’ici là, (…) profiter de la vie. «Pas besoin de partir en fou!» Prendre du temps pour soi. Prendre du temps pour s’arrêter avec les enfants. Se dire certains jours: «Aujourd’hui, on fait rien!» Et savourer ce rien. »

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This