14

Créativité et compagnie

Pour ce 2e weed-end créatif, je suis partie plus tôt, en confiance et contente d’aller à ce r.v. avec moi-même. Un peu intimidée par le nombres de participantes, mais ayant déjà rencontré M et La Belle, je me sentais à l’aise et surtout heureuse d’avoir la chance de prendre ce temps pour réfléchir à cette prochaine année, à ce que je souhaite à ce que je désire en tenant compte de ma réalité, mes besoins et en gardant une petite place pour le rêve…

.

Mes intentions étaient très claires et je suis fière de moi, malgré les conversations toutes plus intéressantes les unes que les autres, les participantes que j’avais envie de découvrir, le site enchanteur, les activités offertes, je suis restée centrée sur mon objectif, ancrée, pleine de la beauté des lieux…
.
J’ai été accueillie et acceptée avec beaucoup de respect dans cette maison de Crusoé, avec des petits recoins magiques, un merveilleux chef qui s’occupait de notre confort et surtout de nos ventres!
.
Nous sommes arrivées après une belle marche dans le bois, en évitant les trous d’eau et en échangeant sous la lumière de nos lampes de poche! Chocolat, porto et chandelles ont marqué le début de cette belle retraite.
.
Je pensais que j’allais bien, même si côté créatif, je n’étais pas très productive. Il y a eu lors du premier dîner une conversation qui est venue chercher en moi une vive et douloureuse émotion et je suis partie m’isoler dans les bois. J’ai trouvé un quai et je m’y suis couchée, vivant un grand moment de désespoir (lire crise d’angoisse), pleurant à gros sanglots…
.
Puis, j’ai pris mon cahier et j’ai commencé à écrire. Tranquillement, je me suis sentie apaisée. Doucement, j’ai mis en mots la douleur et l’émotion qui m’habitaient et quand je suis revenue, j’étais prête!
.
J’ai profité de chaque moment, je me suis endormie au doux son du crayon qui gratte le papier de Nathalie, j’ai rencontré de belles femmes fortes et inspirantes et je suis revenue bien, la tête pleine d’images, d’odeurs et le désir de créer, au quotidien, pour le plaisir, avec mes enfants (et pas seulement dans un but pédagogique ou thérapeutique), parce qu’ils sont là et qu’autrement, je n’y arriverai pas.
Un petit pas à la fois…
Confidence: dans notre pot Masson (voir les photos), on devait y déposer un souhait, un désir ou une demande. Lors de la première retraite, j’y avais mis d’y trouver une maison bonne pour nous, alors que je n’avais même jamais pensé déménager. Cette semaine, si j’ai été aussi absente, c’est qu’en 4 jours, ma maison a été mise en vente, a été visitée et… Vendue!
* Manon, merci…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This