16

LA HONTE (ou comment passer pour une mauvaise mère…)

Aujourd’hui, après la sieste, nous sommes allés visiter Mami et Papi Booh! à leur nouveau condo dans un beau coin tranquille et un brin chic* pour adultes autonomes (et la plupart retraité$).

L’arrière donne sur un super beau parc avec modules et grands espaces pour jouer, courir et lâcher son fou alors que le devant donne sur une grande piscine creusées, chauffée et mise à la disposition des propriétaires.

Je suis donc arrivée avec enfants, maillots, serviettes, ceintures de sécurité, crudités, gâteau, pyjamas et tout le tralala pour passer quelques heures en famille sur la terrasse et avoir du bon temps.

Est-ce que cela a fonctionné? Disons qu’à part le fait que…

  • Fiston, 4 ans, a décidé qu’il n’était pas question qu’il mette son maillot pour se baigner et qu’il a dû scandaliser plusieurs âmes bien-pensantes avec sa tenue d’Adam**…
  • Fillette, 5 ans, devait prendre son médicament au souper pour son épilepsie et que je n’avais pas apporté ni compote, ni yogourt pour lui faire prendre en prenant pour acquis que je trouvais bien quelques choses chez ma mère. J’ai trouvé un pouding à la vanille, mais nous avons eu droit à une méga-crise, elle se cachait, hurlait en essayant de se sauver, crachant, etc… Finalement, j’ai trouvé un peu de crème glacée à la Vanille (!?!)
  • Fiston a décidé qu’il ne prenait pas son bain (qu’il venait de réclamer) et moi, j’ai décidé qu’il le prendrait quand même… La honte! Il a crié tellement fort que les gens de Montréal devaient l’entendre… Il hurlait, crachait (non, mais c’est contagieux) et criait des noms en essayant de me frapper, arrosant toute la chambre de bain. La crise a continué jusque dans l’auto, impliquant que nous sommes sortis à la vue de tous, qui devaient bien se demander ce que la maman pouvait bien faire (ou mal faire) pour que son enfant crie ainsi. Papi et Mami Booh! y ont aussi passé, Fiston leur criant des noms. J’imagine leur malaise alors qu’ils sont nouveaux dans le coin. Moi, en tous les cas, j’étais pas mal gênée et assez humiliée. Dans il a continué en criant et pinçant sa soeur. Ouf! Je suis crevée.

Oui!
J’ai quand même pu être avec ma mère 18 minutes en ligne, toute seule, à jaser calmement et en buvant un p’tit verre de rouge pendant que Papi a été avec les enfants découvrir le nouveau parc; une grande première! En voiture, nous avons aussi rencontré Bambie, ce qui a marqué la fin de la crise. Et au retour, Papabooh resté à la maison a pris la relève (ENFIN!!!).
* Je suis arrivée avec ma fidèle Madza rouillée et bruyante
** Notre cour est entourée de haies de cèdres immenses et quand les enfants sortent de la piscine, ils enlèvent rapidement leurs maillots humides. Je pense qu’on va devoir travailler là-dessus si je ne veux pas me retrouver dans le Journal de Montréal!?!
Note à moi-même: trouver ce qui ne va pas avant de refaire une sortie, pcq là, j’ai vraiment mon es@&?%$ de voyage! Cela aurait dû être agréable, les enfants étaient reposés, moi aussi, j’avais pensé à tout (sauf la môsuse de compote), les conditions étaient gagnantes, grrrrrrr…. La honte ne me va pas bien!!! J’haïs ça!

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This