19

Un an de blog, merci!

Aujourd’hui, ça fait un an que je blogue.

Après une mauvaise nouvelle, la rage au coeur et la colère qui engourdissait mes doigts, j’ai eu une inspiration et j’ai commencé à écrire… 322 textes plus tard, 71 membres, des lecteurs fidèles qui me laissent des messages ici, sur mon adresse de courriel ou sur FB et une communauté virtuelle qui me réservait bien de belles surprises, me voilà un peu émue et même intimidée alors que je souligne mon anniversaire de blogueuse.
Ça aurait très bien pu cadrer avec un « Merci vendredi » parce que je suis pleine de gratitude. C’est une des meilleurs choses qui me soient arrivée depuis la rafale de mauvaises nouvelles au sujet de ma Fillette et de ma découverte des handicaps et de la maladie.
Ici, c’est comme mon jardin secret (de moins en moins!). Je me retrouve devant mon ordi souvent en pyjama ou dans un de mes kit-de-yoga-même-si-je-n’en-fait-plus, parfois sale, toujours couettée, entre deux urgences ou avant de me coucher, avec le besoin et/ou le désir de me confier, de raconter, de dénoncer, de partager, de questionner, etc… Parfois, après un moment particulièrement difficile, c’est en train de devenir un besoin et je rêve d’instant où je pourrai reprendre mon écriture.
J’aime écrire et cela m’apporte un recul que je n’avais pas avant, moi qui suis une grande impulsive. Mon analyse de la situation est plus positive. Ça me permet de m’arrêter. Ce que je ne faisais jamais. Je laisse une trace, je donne un sens à toutes ces péripéties et je m’enrichis de vos commentaires. J’ai même découvert des mamans vivant la même chose que moi alors que je me croyais de plus en plus isolée, seule sur mon île.
Ici, je me vide la tête… Je me confie. En toute liberté, quand je peux, comme je veux. Je deviens en même temps plus légère. Je laisse des traces, je collectionne les souvenirs et je suis en train développer une vraie passion pour ce passe-temps. Une façon d’exprimer ma créativité et d’évacuer le trop-plein. Des minutes justes pour moi. Une façon de prendre soin de moi?

Parce qu’il y a un peu de vous ici,
bon anniversaire!


Merci de m’accompagner…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This