6

C’est ma fête!

Non! Ce n’est pas mon anniversaire… Ce n’est pas non plus la fête des mères. Mais ce matin, toute une surprise m’attendait!
Premièrement, c’était mon matin (mon chum et moi, nous alternons de façon plus ou moins rigoureuse, mais c’est un bon début!). De plus, hier soir, mon Ricardo m’a confiée avoir lu m’ont billet du jour qui sentait l’anxiété à plein nez et en trois mots, il m’a rassurée. Ce n’est pas rien.
Je suis donc allée me coucher le coeur plus léger, contente d’avoir réussi à aller m’entraîner (recommandation de tous les professionnels qui me suivent…), d’avoir préparé le souper et passé du bon temps avec les enfants jusqu’à leur dodo.

Et j’ai bien dormi, profondément, à un tel point que mon fils a mouillé son lit sans que je me rende compte!!! Ça c’est rare pour pas dire exceptionnel! Moi qui me réveille au moindre sifflement, en me demandant si c’est ma fille qui convulse.
Donc, ma cure de doux repos (chimique, mais c’est un début!) s’est poursuivie jusqu’à 6h45 et arrivée dans la cuisine, c’était ma fête! Les enfants ont déniché un bout de papier d’emballage, du papier collant et ils ont regroupé quelques trésors: un ambulancier comme Tonton Charlot, une petite pouliche rose, une voiture verte et deux trois trouvailles. J’ai même eu droit à un « Bonne fête maman, bonne fête maman, bonne fête, bonne fête, bonne fête maman! »
Et ça, ça tombe tellement bien. Plein d’amour.
Ça me fait aussi beaucoup réfléchir… Moi, qui suis préoccupée et malade (disons-le), je fais toujours d’immenses efforts pour que rien ne paraisse devant les enfants. Je concentre toute mon énergie pour les moments passés avec eux, d’ailleurs, les lundis matins, je suis toujours brûlée. Ils sont MA PRIORITÉ, ma mission, ma raison, ma vie.
Et bien, il semblerait, que comme plusieurs le pensent, nos enfants sont connectés. Qu’ils sentent. Qu’ils savent… Et cela, au delà des mots, de ce qu’ils entendent ou disent. Que si maman est souriante et patiente avec eux, elle cache peut-être autre chose….
J’ai reçu un cadeau extraordinaire. Je le sens précieux, plein de sens, porteur d’un message d’espoir. Les enfants ont repris leur jouets, le papier est au recyclage, la journée suit son cours, papa est au boulot.

Mais, moi, je sais que j’ai reçu un bouquet dont les fleurs s’appellent confiance, amour, reconnaissance… Des trois personnes les plus importantes dans ma vie, celles pour qui je trouve toujours une motivation, un 2e souffle.
Et cette fois-ci, le pot ne suivra pas. J’en ai déjà trop abusé, moi-même, sans aide, je suis douée pour me taper dessus, mais à partir de maintenant, c’est fini. F-i-n-i … Pour mon chum, pour mes enfants et surtout pour moi! M-O-I…

Ma chère Julie, c’est à ton tour, de nous parler d’amour…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This