7

Recette spéciale juste pour les mamans

Voici enfin pour vous ma recette spéciale juste pour les mamans. Ça m’a pris du temps à la partager parce que je n’arrivais pas à lui donner un nom qui me plaisait. Encore maintenant, je ne suis pas convaincue, mais une fois que vous l’aurez essayée, je vous invite à me proposer de nouveaux noms. Alors, voici cette recette si attendue:
-rassembler dans un même endroit, pour un minimum de deux nuits, des mamans. Des belles-mamans, des mamans par le coeur, des futurs mamans ou des grands-mamans sont aussi les bienvenue.
-commander à un traiteur, qui livre sur place, des repas principaux délicieux pour ne pas avoir à cuisiner ou aller dans un endroit où l’on sert des repas gastronomiques que l’on peut manger sans avoir à faire la vaisselle après et surtout, manger chaud!
-prévoir la présence d’une massothérapeute (ou deux) pour que toutes nous puissions recevoir un massage et s’assurer de décrocher vraiment durant la journée du samedi.
-boire jusqu’à satiété tisane, jus, thé et alcool…
-exclure les enfants, les conjoints, les autres membres de la famille, les animaux domestiques, etc… Seuls les bébés allaités sont admis et encore, vive le tire-lait!
-omettre d’amener du travail, des corvées ou de la paperasse. Seules les activités créatrices et ludiques sont autorisées ainsi que livres, revues et jeux de société
-s’entourer d’une nature sauvage pour pouvoir aller décrocher et se « grunder » au grand air
-organiser un souper thématique (Meutre et mystère) pour éviter les trop grandes réflexions quand on boit un peu trop de vin et qu’on devient triste…
-s’entourer de bonnes personnes qui sont ouvertes, agréables et positives
-aller assez loin pour que les cellulaires ne rentrent pas!
-répeter au moins deux fois par année!
Et surtout, partir sans culpabilité, en se rappelant que le temps quand va prendre pour soi fera (du bien en maudit!!!) de nous de meilleures mamans à notre retour. Si papa et les enfants s’ennuient de nous (ou de tout ce qu’on fait pour eux), tant mieux!
S’il y a de vieilles couches par terre, une montagne de vaisselles sales et que les enfants sont habillés « tout croches » et barbouillés, tant pis! On respire un grand coup et on va être prête à repartir pour une nouvelle semaine le coeur joyeux et surtout, la tête légère.
Essayer, c’est l’adopter!
Pis, c’est tellement bon…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This