6

Égoïste en devenir?

Est-ce que quand on se choisit, on est automatiquement égoïste? Est-ce que quand on commence à faire des choix pour nous ou notre petite famille immédiate, nous sommes automatiquement ingrats envers les autres?
Est-ce que de nommer notre réalité, nos besoins, nos désirs fait de nous des personnes égocentriques? Si oui, pourquoi que jusqu’à tout récemment, j’ai toujours pensé qu’égocentrique avait une connotation négative? Que c’était mal? Laid…
Pourquoi je n’ai pas appris à prendre soin de moi? Pourquoi ce concept est si à la mode présentement, mais que je suis « handicapée » de ce côté? Pourquoi est-ce si difficile de me choisir, de prendre du temps de qualité pour moi , de m’arrêter quelques minutes par jour pour prendre un bain ou aller marcher?
Peut-être que c’est parce que je suis une femme, l’aînée, la grande soeur et que je porte en moi des générations de femmes dévouées (ou sacrifiées) à leur famille? Que dans mon histoire personnelle, je me suis retrouvée très jeune à prendre soin de mon frère alors que ma mère travaillait le soir, de mon père qui était seul, prise dans un conflit de loyauté entre mes parents et jouant à la mère avec tous alors que moi-même, j’étais encore une petite fille…
Maintenant, je travaille très fort pour retrouver l’équilibre, pour choisir mes besoins et ceux de ma famille avant tout, sans me sentir coupable… C’est un cheminement difficile, j’avance de deux pas, je recule de un! Je dérange. Je surprends. Je sue. Je pleure. Je m’affirme. Je me cherche. MAIS, j’avance!!! Des fois, la culpabilité prend trop de place, la peine me serre la gorge et je me sens perdue… Mais, j’avance!
Je suis bien entourée par une équipe de professionnels, un homme qui m’aime et que j’aime, deux beaux et merveilleux enfants et un réseau de parents et d’amis. Malgré tout, des fois, je me sens bien seule avec mes secrets, ma démarche, ma réalité et moi-même. En même temps, c’est solitude est certainement le chemin pour mon salut, me donnant le temps de me découvrir, de me guérir, de m’aimer.
Alors, si tout ça m’aide à prendre soin de moi (donc des miens!) en faisant passer nos besoins avant ceux des autres (ou de leurs attentes…) et bien je suis prête à m’afficher comme une égoïste, libre et heureuse. Et vlan!
.
.* Dans ce texte, je ne vise personne, je ne pense qu’à moi! 🙂
**Ça fait du bien, je pense que je vais y prendre goût…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This