13

Déplacer des montagnes…

Cette photo parle… Cette photo me parle! On m’y voit toute souriante, enthousiasme et prête à déplacer des montagnes alors que ma fille semble bien loin dans ses rêveries ou même un peu fatiguée (de sa maman?)…
Des fois, j’en fait trop et ça ennuie les autres! Et ça me nuit…
Un exemple? C’est comme pour la causerie du lundi, on nous demande de résumer le week-end sur une feuille ou il y a déjà des mots clés pour permettre aux enfants du groupe de ma Fillette (classe de maternelle langage) de faire un retour sur leur fin de semaine.
Comme Fillette ne parle pas vraiment encore (elle commence à dire des certains mots et même à faire quelques bouts de phrases parfois!), j’ai commencé à lui préparer une feuille avec un montage de photos des moments forts du week-end. Certains diront que je me complique la vie, que je me donne une bonne heure de travail supplémentaire le dimanche soir et qu’en plus, je dois apporter avec moi mon appareil photo partout.
D’un autre côté, avec ces montages de photos, je fais un premier retour avec les enfants avant la lecture du dimanche soir. Ça nous permet ensemble de faire le tour de notre week-end, de nommer les personnes que nous avons côtoyées, de partager ensemble ce que nous avons le plus aimé et ainsi de suite.
De plus, depuis que Fillette apporte ce résumé visuel, c’est beaucoup plus facile de faire son partage avec ses amis et surtout, cela lui donne une certaine confiance doublée d’aisance qui la motivent et elle fait beaucoup de progrès. Son duo (prof-éduca.) apprécie et m’encourage dans cette démarche toute personnelle.
J’apporte aussi une copie qu’elle regarde avec son orthophoniste à chaque début de thérapie. Et Camille jase. Camille répond aux questions que suscitent les photos par des oui, des non, mais aussi par des mots. Félix participe, il fait des commentaires et pour y arriver, il doit faire des efforts… Bref, c’est bon pour les deux!
Par contre, en voulant trop déplacer de montagnes, je me suis épuisée et maintenant, quand je regarde la photo, je remarque que mes yeux sont petits, que mon teint est très pâle et que je vieillis. Si je ne veux pas me retrouver âgée, vide et desséchée, à avoir déplacer des montagnes sans avoir trouver celle que je cherchais, et surtout, sans en avoir profité il est temps que ça change. Que je change!
Alors, dès aujourd’hui, je vais prendre un peu de temps de recul pour choisir ma montagne, me faire une liste de mes objectifs, prendre le temps de regarder des cartes, me documenter et surtout de bien me préparer. Me refaire une santé. Me redécouvrir. Me pardonner. M’accepter. M’aimer. Pardonner. Accepter. Aimer.
Pour que mes enfants gardent en mémoire une maman qui avait un rêve et des projets personnels et qui ne s’est pas seulement sacrifiée pour eux (un bien triste héritage), je vais arrêter de déplacer les montagnes et me concentrer sur une seule en équilibre et en harmonie.
Je vais me donner la permission de tomber parfois sans jamais oublier de me relever, pour eux, pour mon homme et surtout, pour moi…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This