3

Tu es contente d’être seule quand…

Tu viens de foncer dans l’auto avant qui a aussi fait la même chose…

Après l’impact, ce fut ma première pensée, ma seule préoccupation: une chance que j’étais seule, t-o-u-t-e s-e-u-l-e. Je n’ai pas été blessée, mais ce soir, j’ai mal partout. J’ai reçu, au dos, le banc d’appoint (qui n’était ancré) de fillette et mes lunettes ont valsé avant de s’écraser sur le tableau de bord.
Je viens d’avertir mes assurances et je pars dès demain matin à la recherche de 2 nouveaux sièges d’auto pour mes cocos (après un impact, c’est important de les changer$$$). J’ai manqué un r.v. important et je ne suis pas allée au soccer, j’étais trop ébranlée. J’ai expliqué mon aventure à mes enfants et quand mon homme est arrivé, ils lui ont raconté le tout d’une façon très drôle, cela m’a fait du bien.
J’ai un blanc, je ne me rapelle pas de l’impact, est-ce que c’est de ma faute ou plutôt celle du premier véhicule. Est-ce que moi, hypervigilante doublée d’une vigilante, j’aurais été négligeante quelques instants? Préoccupée? Distraite ? Sur le coup, je ne me rappelais plus de la sorte de voiture ni de son année de construction que j’avais, alors je ne sais pas…
Des fois, je me sens malchanceuse, il m’arrive des péripéties de toutes sortes, mais là, je sais que je suis préviliégiée d’avoir vécu cet expérience S-E-U-L-E.
Merci…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This