3

Et de deux…

Alors aujourd’hui, c’est officiel, fiston vient d’être inscrit sur une liste d’attente à son tour… Ça me fait de la peine, ça confirme mes doutes, et ça me fait un peu peur ayant passée par là déjà. Enfin, presque…

Il y a un an, mon fils ne parlait pas vraiment avec des mots, mais il connaissait une quarantaine de signes comme sa soeur qui était son modèle langagier (une dyspraxique verbale sévère!). À ses 2 ans, il a commencé à fréquenter un merveilleux CPE et à part la peine d’être séparé de sa soeur, cela lui a fait le plus grand bien d’être avec des amis de son âge. Depuis, il a fait d’énormes progrès, mais il a toujours un retard.

Ayant peur de passer à côté de ses difficultés parce que trop occupée avec celles de sa soeur et ayant des bonnes raisons de me questionner (même si mon entourage n’y croyait pas), il a été inscrit au CLSC le 20 mai 2008 pour une évaluation avec l’orthophoniste. Elle est venue l’automne dernier un première fois, puis aux 3 mois pour vérifier son évolution et nous orienter. Elle a même participé au PIA du CPE pour faire de la stimulation pour monsieur. Hier, c’était sa dernière visite avant les 3 ans de fiston, moment à partir duquel les dossier sont transférés à l’hôpital de St-Jérôme.

J’ai donc appelé pour ouvrir le dossier et ensuite, la dame m’a confirmée qu’il y avait un bon 2 ans et 4 mois d’attente. Si je calcule bien, cela le mènera juste avant sa rentrée scolaire! Et j’ai été pro-active dans son dossier; demandant de l’aide et des références avant ses 2 ans, les spécialistes n’osant me les refuser connaissant la réalité de fillette…

Alors là, je me sens encore une fois très impuissante, un brin frustrée et j’ai le coeur gros. Je ne suis pas inquiète pour fiston comme pour fillette, on parle ici d’un retard, pas d’un trouble, du moins pas encore. Je sais dans mon coeur de maman, même si je ne suis pas LA spécialiste, qu’il n’a pas de trouble au niveau moteur, il n’est pas malade, il n’a pas d’handicap. Mais, honnêtement, on aurait pu s’en passer, non?

En fait, « un brin frustrée » est un euphémisme: je suis en tabar…!!! Et vlan!!!

*Vous êtes privilégiés! Je me confie ici-même avant d’appeler la famille et les amis. De toute façon, je n’ai pas vraiment le goût d’en parler et je sais qu’ils me lisent… Ils me semblent que je donnerais bien au suivant!?! Pas mes enfants que j’adore, mais cette chance incroyable de vivre toujours de nouveaux défis uniques, beurk! Chus tannée là…

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This