3

Balançoire et dyspraxie

Je vais garder longtemps en mémoire les exploits, et les défis que ma belle cocotte a réalisé ce week-end.

Du beau temps pour jouer dehors, chez les amis, au parc ou à la maison et plus d’un an d’ergothérapie ont eu de belles répercussions ce week-end chez fillette.

En effet, elle a réussi, enfin, toute seule, à se balancer!

Elle arrivait déjà depuis un an a se tenir sur une balançoire toute seule, mais si on ne la poussait pas, il ne se passait pas grand chose… Rester assise, tenir les cordes, déplier les jambes lorsqu’on est en haut et les replier en bas, c’est vraiment une tâche très complexe pour de jeunes enfants et quand ils ont un problème moteur, c’est presque impossible!

Mais voilà, mademoiselle est tenace, têtue et ce week-end, elle a réussi pour la première fois!

Demain, elle ne sera peut-être plus capable, c’est un des côtés de la dyspraxie des plus décourageants, mais hier, elle pouvait et avant hier aussi.

Et ça, c’est mmeeeerrrrrrrveeeilllleeeuuuuuux!!!!!

Vous auriez dû voir ses yeux briller: les plus beaux diamants du monde.

* Pour garder la motivation, voici un souvenir de l’exploit en compagnie de son ami Ulysse qui lui a expliqué sa technique personnelle.

Vous pourriez aussi aimer

Pin It on Pinterest

Share This